Tout est politique, France info

Tout est politique. Congrès de Versailles : "Nous n'acceptons pas cette forme de résurgence de la monarchie", explique le député FI Bastien Lachaud

Les invités de "Tout est politique" sont notamment revenus, mardi sur franceinfo, sur le Congrès de Versailles destiné à la réforme de la Constitution, qui aura lieu lundi prochain. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Bastien Lachaud, député France Insoumise de Seine Saint-Denis, était invité de \"Tout est politique\"
Bastien Lachaud, député France Insoumise de Seine Saint-Denis, était invité de "Tout est politique" (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Le président de la République, Emmanuel Macron, convoque lundi prochain un Congrès à Versailles, avec tous les parlementaires [députés et sénateurs] pour leur présenter son projet de réforme de la Constitution. Les députés de la France Insoumise ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils boycotteront la séance. Les invités de "Tout est politique" sont partagés sur la question. 

L'extrait

franceinfo : La France Insoumise a décidé de boycotter le Congrès de Versailles destiné à la réforme de la Constitution. Est-ce une position irrévocable ?

Bastien Lachaud, député France Insoumise de Seine Saint-Denis : Non, nous n'irons pas à Versailles parce que nous n'acceptons pas cette forme de résurgence de la monarchie qui fait que le "Roi" monarque républicain Macron convoque les parlementaires, s'exprime devant eux, quitte la salle et les laisse discuter, sans écouter ce qu'ils ont à dire. C'est le symbole même de cette Ve République où les pouvoirs sont réunis au sein des mains du président, où le Parlement est méprisé, où les voix des Français qui se sont exprimés, pour élire des parlementaires qui ne sont pas de La République En Marche, sont méprisées. La moindre des choses c'est que le président écoute ce que les représentants du peuple ont à lui dire. Il refuse de faire ça, donc nous refusons d'aller l'écouter, nous refusons d'avaliser cette "monarchisation rampante" de la Ve République. Nous nous battrons pour obtenir que le peuple puisse discuter de ces institutions par le biais d'une Assemblée constituante.

Arnaud Viala, député LR de l’Aveyron : En l'espèce, je trouve que le Président Macron abuse de sa capacité à réunir le Congrès. Mais je considère que c'est une disposition constitutionnelle qu'il exerce et qui est encadrée par la Constitution. Et je pense que le devoir d'un élu au suffrage universel, qui représente ces concitoyens, est de participer à ces moments-là car ce sont des moments de respect des institutions. (...)

Bruno Bonnell, député LREM Rhône : Il n'y a pas de côté monarchique. Il y a un engagement qui a été pris en disant "je viendrai chaque année présenter une forme de bilan et de vision devant les représentants du peuple". Quand on est élu, il y a certaines obligations. On doit venir. Ne pas être là correspond à ne pas honorer les gens qui vous ont élu. Deuxièmement, il s'agit bien de la séparation des pouvoirs : Macron ne dit pas "voilà ce que vous allez faire", il présente sa vision, après on en débat.

Les invités

Bruno Bonnell, député LREM Rhône

Arnaud Viala, député LR de l’Aveyron

Bastien Lachaud, député France Insoumise de Seine Saint-Denis

Chloé Morin, directrice de projets internationaux chez Ipsos

Bastien Lachaud, député France Insoumise de Seine Saint-Denis, était invité de \"Tout est politique\"
Bastien Lachaud, député France Insoumise de Seine Saint-Denis, était invité de "Tout est politique" (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)