T'as vu l'info ?, France info

La corrida effacée

Une fresque peinte par des enfants dans une école de Nîmes a été retouchée à la demande des anti-corridas locaux. Le tableau qui représentait un toro et un torero dans les arènes de Nîmes est désormais vierge du personnage et de l'animal. Ils ont été effacés. Tollé chez les défenseurs de la tauromachie qui évoquent un acte de censure contraire à la liberté d'expression ; vive tension dans le Gard.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ce matin l’autre info est à Nîmes

Midi Libre raconte une histoire qui fait déjà beaucoup de bruit à dans tout le Gard. Tout part d’une lettre écrite par Claire Starozinski, présidente de l’Alliance anticorrida au directeur académique des services de l’Éducation nationale ainsi qu’au ministère de l’Éducation nationale. Elle souhaitait attirer l’attention sur la présence de scènes de corrida peintes sur les murs de l’école maternelle Prosper-Mérimée, à Nîmes. Il s’agit en fait d’une fresque réalisée par des écoliers de 6 ans en 2006 et représentant les monuments du Gard, dont les arènes. L'Alliance anticorrida s’appuie en fait sur une circulaire, datant de 2008, envoyée par le ministère de l’Éducation nationale aux trois recteurs du sud de la France et interdisant le "prosélytisme de la corrida dans une école".

Et que s’est-il passé suite à ce courrier ?


Bien que la peinture soit une évocation très enfantine de la corrida, le toro et le torero ont bel et bien été effacés dans le plus grand secret. "On a jugé utile de faire modifier le dessin pour éteindre la polémique" explique le directeur académique.


Et désormais ce sont les aficionados qui protestent…

Oui ainsi que des parents d’élèves de l’école concernée. Le conseiller municipal délégué à la tauromachie est attéré. Il est vrai que pour qui connaît Nîmes il y a dans toute la ville des évocations de la corrida.  Dans un communiqué publié par CorridaFrance.net, c’est désormais sur le terrain de la liberté d'expression que s’est donc déplacé le sujet. Du coup, les clubs taurins du Gard vont se rendre en délégation lundi à l'inspection d'académie pour demander le retour de la scène taurine sur la fresque. Quant à l’Observatoire national des cultures taurines, il a alerté François Hollande, Manuel Valls, Najat Vallaud-Belkacem et leur demande que cette fresque soit restaurée dans sa présentation originale afin - je cite - "de ne pas imiter, si peu que ce soit, les déprédations déplorables des Talibans à l’égard du patrimoine artistique". Alors sans aller jusque là, Cécile Duflot, bien sûr,  je connais les positions d’Europe Ecologie les Verts sur la corrida, vous demandez son abolition… Mais là, franchement, je ne peux pas imaginer, madame Duflot, que vous puissiez cautionner qu’en 2015 on puisse effacer, censurer dans une école un tableau réalisée par des gamins de six ans…

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)