T'as vu l'info ?, France info

Déconnecté

Des femmes de milieu modeste venant se faire chouchouter (masser, maquiller, relooker). C'était le week-end dernier aux Antilles. L'initiative a vocation à se renouveler...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce matin, l’autre info est aux Antilles.

France-Antilles raconte une initiative qui s’est déroulée ce week-end grâce à l’association « Solidarité entre femmes ». Elle organise des "journées de beauté" 100% gratuites pour des femmes en situation de précarité partout en France.

D’où vient ce projet ?

Le concept de "beauté solidaire" a été lancé par Kelly Belrose, la présidente de SEF. Conceptrice, productrice de télévision, organisatrice d’évènements mais également ancien modèle, elle a créé SEF dont la mission est de réconcilier les femmes les plus démunies et les plus précaires avec leur image et leur redonner le plaisir de prendre soin d’elles. C’est dans ce but qu’elle a initié des "journées de beauté" gratuites.

Kelly Belrose vient d’une famille modeste, mais elle sait que, malheureusement, nous sommes dans une société où l’image est essentielle. Elle a donc voulu aider ces femmes en difficultés. Ce type de journées a d’abord vu le jour à Paris, où Kelly Belrose est installé, puis Lyon, Marseille et donc la Martinique.

Et comment ça se passe ?

Chacun pouvait déposer ses dons (habits, accessoires et denrées) à l’hôtel Batelière de Schoelcher, près de Fort-de-France. C’est dans l’un de salons de l’établissement que cent femmes étaient invitées à se faire chouchouter, poupouner, papouiller… C’était une première pour certaines d’entre elles qui n’avaient jamais imaginé qu’elles se retrouveraient dans un institut de beauté éphémère où l’on allait s’occuper de leur coiffure, de leurs ongles, de leur maquillage, les masser, les relooker et autres papouilles…

France-Antilles cite Lydia et Severina qui se sont fait maquiller pour la première fois par des professionnels qui avaient décidé d’aider SEF. Ces femmes avaient été sélectionnées par le biais d’associations locales venant en aide aux femmes en difficultés. L’association cherche à créer l’ambiance d’une rencontre entre amies. Un projet rendez-vous est prévu le 28 juin en Guadeloupe. A terme, Kelly Belrose veut créer une structure permanente en Guadeloupe et en Martinique pour recevoir ces femmes tous les jours.

Thierry Solère, on est loin de votre bonne ville de Boulogne-Billancourt. La précarité –pas seulement celle des femmes- ne cesse d’augmenter. Thierry Solère, croyez-vous vraiment que les Républicains ont bien fait de commencer leur convention thématique en parlant de l’islam ? Ne croyez-vous pas que votre parti est totalement déconnecté de la réalité ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)