Sous les projecteurs, France info

Bérénice Béjo : "Je ne suis pas très à l'aise" avec les prix

"Sous les Projecteurs", c'est tous les jours sur France Info, le portrait d'une personnalité qui fait l'actualité à Cannes. Aujourd'hui, Yann Bertrand a rencontré Bérénice Béjo, l'actrice française, à l'affiche pour "Fais de Beaux Rêves".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Bérénice Bejo, interviewé à Cannes par Yann Bertrand. © Gilles Gallinaro/Radio France)

L'actrice française Bérénice Béjo, Prix d'interprétation en 2013, apparaît notamment dans le film de Marco Bellocchio Fais de beaux rêves , projeté jeudi à la Quinzaine des Réalisateurs...

Le cinéma italien a bercé l'enfance de Bérénice Béjo, fille d'Argentine arrivée plus tard en France... Alors, prêter son visage à un film de Marco Bellocchio... Dans Fais de beaux rêves, l'actrice incarne un médecin qui arrive dans la vie d'un homme traumatisé depuis l'enfance par la mort de sa mère... Grande fresque à l'italienne où drames, quotidien, sport et éclats de rires se mêlent... Bérénice Béjo a travaillé des mois son accent italien, pour un résultat confondant.

Travailler ses rôles, encore et toujours, avec une révélation bien nommée... A 23 ans, Gérard Jugnot en fait sa fille star en devenir, dans son film Meilleur espoir féminin. Titre prémonitoire à plus d'un titre... Dix ans plus tard, après OSS 117 : Le Caire, nid d'espions, elle participe à l'aventure de The Artist, réalisé par son compagnon, son double, Michel Hazanavicius. Jean Dujardin décrochera l'Oscar, elle le César.

La Croisette aussi lui réussit. En 2013, son rôle dans Le Passé de l'Iranien Asghar Farhadi lui vaut un Prix d'interprétation. Etonnant pour cette personnalité franche et pétillante, qui dit détester la compétition. "J'ai été plutôt chanceuse. Je ne suis pas très joueuse. J'ai gagné le prix, je n'était pas très à l'aise... Ce n'est pas de la fausse modestie. Un film, je le vis comme quelque chose de collectif."

Et pour Bérénice Béjo, une trentaine de longs-métrages derrière elle, les aventures collectives se vivent souvent loin de la France... Argentine, Italie... A Cannes cette année, elle joue donc pour Marco Bellocchio mais aussi pour le Belge Joachim Lafosse, dans L'Economie du couple, lui aussi en lice dans la Quinzaine. De quoi faire une requête : "Chers réalisateurs, je suis une actrice française..." Les réponses ne devraient pas tarder !

 

(Bérénice Bejo, interviewé à Cannes par Yann Bertrand. © Gilles Gallinaro/Radio France)