Question de choix, France info

Question de choix. Les fausses promesses des infusions

Que contiennent les infusions que nous prenons pour alléger notre digestion ou dormir à poings fermés ? D'après l'association de consommateurs Foodwatch qui a enquêté, les fabricants nous mentent allègrement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les infusions n\'échappent pas aux mensonges du marketing et du business
Les infusions n'échappent pas aux mensonges du marketing et du business (MAXPPP)

Elles promettent des nuits calmes et le ventre plat, un drainage efficace ou une digestion légère, mais ne vous y fiez pas. La réglementation sur les infusions reste floue, et les fabricants en profitent. Ils affichent même sur les emballages des ingrédients qui ne figurent pas dans le produit. L'association Foodwatch a enquêté sur les infusions.

L’association Foodwatch n’hésite pas à parler d’arnaque

Foodwatch ne s’est pas intéressée aux résidus de pesticides éventuellement présents dans les infusions. Mais même les produits bio sont concernés par les allégations mensongères.

Les queues  de cerises, qui figurent dans de nombreuses préparations, permettraient d’après les fabricants, de faciliter l’élimination. Mais aucune relation de cause à effet n’a encore été établie. On peut en dire autant des
2 000 plantes qui attendent depuis 2012  le verdict de la Commission européenne.

Que peuvent faire les consommateurs ?

Prendre le temps de lire les compositions, souvent rédigées en tous petits caractères sous les boîtes, pour vérifier que l’ingrédient qui est mis en avant est bien présent, et qu’il n’y a en revanche pas d’arômes de synthèse.

En attendant, le mieux est peut-être de faire ses infusions soi même, à partir de plantes en vrac… dont on connaît la provenance.  

Les infusions n\'échappent pas aux mensonges du marketing et du business
Les infusions n'échappent pas aux mensonges du marketing et du business (MAXPPP)