Cet article date de plus d'onze ans.

Les AMAP

La première Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne (AMAP) est apparue en France en 2001. Aujourd'hui, on en dénombre plus de 1600. Le succès est indéniable et les consommateurs, assurés d'avoir des produits frais chaque semaine, s'y retrouvent. Les agriculteurs, eux, sont assurés de vendre leur production aussi.
Article rédigé par Fabienne Chauvière
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Les consommateurs avertis, connaissent bien les
Amap, ces associations pour le maintien de l'agriculture paysanne.

Les Amap existent en France depuis 10 ans, et on en dénombre
plus de 1600 aujourd'hui.

Une AMAP naît en général de la rencontre d'un groupe de consommateurs et
d'un producteur. Ils établissent entre eux un contrat pour une saison.

Ensemble, ils définissent la diversité et la quantité de fruits, de légumes, d'oeufs, de fromage ou de viande, qui seront livrés, en général une fois par semaine.

Les producteurs ont souvent le logo AB. Les prix tournent autour de 10 euros en moyenne pour un panier de légumes. Le contenu de ce dernier dépend des produits arrivés à
maturité.

C'est la grande saison des tomates, des courgettes, des
poivrons, et des pommes de terre. Un maraîchers qui commercialise sa
production via une AMAP doit s'engager à produire toute l'année des légumes de
saison pour fournir ses abonnés.

Dans la seule région Aquitaine, 80 Amap regroupent plus de 10 000 consommateurs.

Ce sont les mères de famille japonaises, qui, dans les années
60, ont les premières eu l'idée de se
regrouper et de passer un contrat avec un agriculteur, en échange de la
garantie d'achat à l'avance de sa production. Un foyer japonais sur 4 se
fournit en produit frais de cette façon.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.