Cet article date de plus de neuf ans.

Les instits sont-ils mal-aimés ?

écouter (5min)
Que pensent les professeurs des écoles de la refondation promise par Vincent Peillon, et qui doit faire l'objet d'une loi d'orientation et de programmation d'ici la fin de l'année ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

C'est ce qu'a voulu savoir le Snuipp-FSU, le syndicat majoritaire dans les écoles primaires. Il vient de rendre public un sondage. Résultats et commentaires avec Sébastien Sihr, secrétaire général du syndicat.

Les résultats complets du sondage.

Résumé du sondage par le Snuipp :

"Faut-il réformer l'école ? A cette question les enseignants ne répondent
pas non à l'heure où se négocie le contenu de la future loi
d'orientation et de programmation pour l'école et celui de nouvelles
circulaires. Le SNUipp n'a cessé depuis l'ouverture de la concertation
en juillet de demander qu'on entende leur parole. Mais l'oreille du
ministère n'y est pas toujours très attentive ; il avait par exemple
refusé d'accorder une demi-journée banalisée pour participer à cette
concertation.
Alors, le syndicat est allé la recueillir cette parole, pour mieux la
porter dans les négociations. Une démarche approuvée par les intéressés.
Ils ont été près de 24 000 à répondre à l'enquête conduite avec Harris
interactive. La quasi totalité d'entre eux estiment que le syndicat doit
jouer un rôle de passeur, entre les enseignants et le ministère
". Lire la suite

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.