Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. Surmontez le blues du dimanche soir.

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, il faut arriver à contourner le blues du dimanche soir.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le blues du dimanche soir. (dessins de Stéphanie Berlu).
Le blues du dimanche soir. (dessins de Stéphanie Berlu). (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Prenez soin de vous, faites la grasse matinée le lundi ! Bon ok, ce n'est pas vraiment possible mais alors comment vaincre cette malédiction du dimanche soir, qui veut qu'à mesure que le week–end passe, votre moral baisse et une boule d'angoisse monte dans votre corps. Près de la moitié des gens sont concernés selon le psychiatre Florian Ferreri, auteur de Vaincre le blues du dimanche soir chez Hachette Pratique.

Souvent, ça remonte à l’enfance. Les devoirs à finir, le départ en pension, la peur de quitter le cocon familial sécurisant. Dans ce cas le stress disparaîta priori dès le lundi matin. Mais ce blues du dimanche soir peut aussi traduire un malaise plus profond : un mal-être au travail, des relations difficiles avec un supérieur, une pression trop forte, un manque de reconnaissance, voire une perte de sens. Dans ce cas, le stress risque de revenir au cours de la semaine. Il est donc important de pouvoir en identifier la cause. Il y a des solutions pour ne plus déprimer tous les dimanches soirs. Vous pouvez déjà essayer de réorganiser votre week-end. En arrêtant de repousser toutes les corvées au dimanche après-midi. Même chose pour les devoirs des enfants. Dans l’idéal à faire dès le vendredi soir.

Dosez le sommeil

Evitez les grasses matinées trop longues. Pas plus de 2h30 sur l’horaire de la semaine. L’organisme n'aime pas les changements de rythme. Même chose pour la sieste. 20 minutes suffisent. Au risque de vous réveiller ensuqué, avec l’impression de ne pas avoir profité de la journée. Faites du sport ou allez vous promener. Vous serez plus détendu et la fatigue physique vous permettra de mieux dormir. Et puis prenez un bain ou écoutez de la bonne musique. Vous allez sécréter de la dopamine, un neuro-transmetteur qui régule l’humeur et la motivation.

Le lundi doit être zen

Calez-vous des moments agréables comme un déjeuner avec des collègues que vous appréciez ou un massage en fin de journée. Et puis entraînez vous à positiver. Au lieu de vous lamentez sur le fin du week-end. Dites vous plutôt que s’il est passé vite, c’est que vous avez dû en profiter !

Le blues du dimanche soir. (dessins de Stéphanie Berlu).
Le blues du dimanche soir. (dessins de Stéphanie Berlu). (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)