Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. Marchez pour préserver votre cœur et stimuler votre cerveau

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, la marche à pied pour lutter contre les maux liées à la sédentarité et encourager l'activité de notre cerveau.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Marcher deux minutes par heure augmente de 16% la productivité.
Marcher deux minutes par heure augmente de 16% la productivité. (SIGRID OLSSON / MAXPPP)

Marcher est le moyen le plus simple de lutter contre la sédentarité et les maladies cardio-vasculaires qui vont avec. La société française de cardiologie a publié lundi 5 septembre une étude sur l'insuffisance cardiaque. Elle touche un million et demi de Français et fait chaque année 70 000 morts, soit un décès toutes les sept minutes. Les symptômes (essoufflement, fatigue, prise de poids et œdème) restent méconnus, d'où une mauvaise prise en charge.

La marche comme antidépresseur

L'organisation mondiale de la santé recommande 30 minutes de marche par jour, ou environ 10 000 pas pour ceux qui mesurent leur activité avec des applications de podomètre. Et vous pouvez commencer dès aujourd'hui en descendant du bus ou du métro, une station plus tôt.

C'est d'ailleurs ce que fait l'explorateur et médecin Jean-Louis Etienne. À 71 ans, lui qui a été le premier à atteindre à pied le pôle Nord en 1986 voit dans la marche une garantie d'autonomie. Dans un livre de souvenirs (Dans mes pas, publié aux éditions Paulsen), il parle aussi de la marche comme d'un antidépresseur naturel. Il explique comment l’activité physique favorise la synthèse de sérotonine, l'hormone de la sérénité, par le cerveau.

Des bureaux installés en haute-montagne

La marche est donc bonne pour le corps et pour l'esprit. Elle a de nombreux bienfaits. Un économiste, ex-organisateur du forum de Davos, Thierry Malleret, les a même listés dans un livre (10 bonnes raisons d'aller marcher, également chez Paulsen). Il a l'intuition que la marche permet de prendre de meilleures décisions. C'est une intuition, il n'y a pas de preuves scientifiques.

En revanche, on sait avec certitude que la marche augmente la circulation sanguine dans le cerveau et accélère du coup les connexions neuronales. C'est ce qui a convaincu Thierry Malleret d'installer sa société de conseil et d'investissements à Chamonix, pour emmener ses clients en haute-montagne. Il organise ses réunions à plus de 3 800 mètres d'altitude, à l'aiguille du Midi. Les décisions ne sont prises qu'au retour dans la vallée. Pour valider sa théorie, il veut mener une grande étude scientifique l'an prochain avec l'école polytechnique de Lausanne pour comparer les prises de décision de deux équipes de traders, la première en montagne, la deuxième dans les bureaux habituels.

Marcher pour mieux travailler

Thierry Malleret n'est pas le seul à avoir cette intuition. Les grands patrons de la Silicon Valley font l'éloge de la marche. Le nouveau siège d'Apple a été conçu pour permettre aux employés de déambuler dans une forêt plantée au cœur du site. Steve Jobs marchait lui-même cinq heures par jour. Barack Obama avait même instauré des "walking meetings", des rencontres en marchant dans les jardins de la Maison Blanche. Et puis, on peut remonter à Aristote qui enseignait à ses élèves, les péripatéticiens, dans les allées du lycée d'Athènes en 335 avant Jésus Christ.

Bref, n'hésitez pas, marchez. Et si votre patron vous demande ce que vous faites dans les couloirs, vous pouvez lui répondre que marcher deux minutes par heure, augmente de 16% la productivité. La marche est aussi bonne pour l'économie.

Marcher deux minutes par heure augmente de 16% la productivité.
Marcher deux minutes par heure augmente de 16% la productivité. (SIGRID OLSSON / MAXPPP)