Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. Laissez votre enfant partir en colonie de vacances

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, laissez partir vos enfants en colonies de vacances.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une colonie de vacances au bord de la mer, sur la plage de Bray-Dunes (Nord).
Une colonie de vacances au bord de la mer, sur la plage de Bray-Dunes (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Avec les vacances de printemps arrive le temps des premières colonies et des classes vertes. Cauchemars pour les uns, souvenirs impérissables pour les autres. Voici quelques conseils avant le grand départ...

Oui, vous aurez la larme à l’oeil. Oui, il aura la boule au ventre au départ du bus. Et pas la peine de jouer aux parents hyper détendus, vous ne pourrez pas tricher. Les enfants captent très bien les émotions. Mieux vaut donc leur dire que vous êtes émus et un peu triste. Et c’est normal quand on se sépare de quelqu’un qu’on aime, surtout la première fois. Alors si l’enfant appréhende, rassurez-le. Ça ne fait pas de lui un peureux.

La colo, c'est quoi au juste ?

La meilleure façon d’aider votre enfant, pour la psychanalyste Claude Halmos, que vous entendez tous les samedis matins sur franceinfo avec C’est dans ma tête et auteur de Dessine-moi un enfant au Livre de poche, il faut lui expliquer ce qui va se passer. Ça vous semble peut être évident, pas pour lui. Racontez-lui le voyage, en bus ou en train. Montrez-lui où il va vivre. Expliquez-lui les dortoirs, la cantine.  Faites sa valise ensemble. Rappelez-lui de mettre un pull quand il a froid et les baskets pour telle activité. Vous pouvez aussi glisser sa peluche préférée, histoire qu’il se rappelle que vous pensez à lui.

Laisser votre enfant partir en colo, c’est l’autoriser à vivre des choses sans vous, avec ses copains, avec d’autres adultes. C’est lui apprendre à se séparer de vous. De plus en plus souvent. Bref, le laisser grandir. Et si pour vous, les colos ce sont de mauvais souvenirs, dites-le lui que ce sont ces souvenirs qui vous angoissent. Pas de le voir partir. Une manière de le laisser vivre pleinement sa propre expérience.

Une colonie de vacances au bord de la mer, sur la plage de Bray-Dunes (Nord).
Une colonie de vacances au bord de la mer, sur la plage de Bray-Dunes (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)