Planète influenceurs, France info

Planète influenceurs. Ezequiel Padilla, le prêtre mexicain qui alterne messes et vidéos sur Tik Tok

Cet été, franceinfo vous emmène à la rencontre des influenceurs et des influenceuses du monde. Chaque jour, un homme ou une femme qui s'engage et met sa notoriété numérique au service d'une cause. Ezequiel Padilla, alias "Padre Cheke" sur le réseau social Tik Tok, a choisi d'utiliser le réseau social pour diffuser ses convictions et ses messages au plus grand nombre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Capture écran du réseau social Tik Tok. 
Capture écran du réseau social Tik Tok.  (CAPTURE ECRAN TIK TOK)

"Bonjour, cet après-midi je vais diriger une prière pour la Vierge Marie", lance Ezequiel Padilla dans une vidéo diffusée sur son compte Tik Tok. D'ailleurs, sur le réseau social, il s'appelle "Padre Cheke". Ce prêtre mexicain s'est rendu célèbre en partageant son quotidien auprès de ses abonnés, à contre-courant de ce qui y est posté habituellement.

À 49 ans, celui qui officie à Puebla, à 100 kilomètres de Mexico, passe autant de temps sur son téléphone que dans sa sacristie. Il fait parfois même les deux en même temps. "Au nom du père, du fils et du Saint-Esprit, amen", l'entend-on réciter dans une vidéo courte, au montage rythmé avec une musique de fond.

850 000 abonnés le suivent au quotidien

L'ecclésiastique s'adapte aux codes de la plateforme Tik Tok. "J’ose le dire : si Jésus était présent physiquement de nos jours, les réseaux sociaux seraient pour lui un moyen de convaincre, d’atteindre les gens, pour accomplir le royaume de Dieu." Les disciples de "Padre Cheke", eux, sont près de 850 000, tous abonnés à sa page.

@padrecheke

El Señor es mi Luz y mi Salvación. ##fpyシ ##FantásticosDelSeñor ##religioso ##viral ##padrecheke ##cheketokers ##hagamosviralajesus

♬ Hallelujah-Saxofon - Melodias Para El Corazon

Ils suivent ses apparitions quasi-quotidiennes, en soutane ou en sweet à capuche, en train de lire l'Évangile ou de jouer avec son chien. "Je prends le contre-pied des tendances sur ces réseaux sociaux. Beaucoup de gens postent des vidéos d’eux, en maillot de bain ou à moitié nus à la plage. Moi, j’apparais avec ma tenue de prêtre et les ornements de mon église. C’est cela qui a attiré l’attention des gens. Ou peut-être qu’ils espéraient voir le curé en maillot de bain, mais ça n’arrivera pas !"

Tik Tok, un espace d'expression selon lui

D'autres messages postés par le prêtre sont bien moins souriants. Ainsi, dans une vidéo, il revendique son opposition, "à l'idéologie du genre, à l'avortement et à l'euthanasie". Il perçoit les réseaux sociaux comme un espace d'expression au sein duquel il peut dévoiler ses convictions. "J'ai comme tout le monde la liberté d’exprimer mes idées et mes valeurs. Parmi mes abonnés, certains seront d’accord, d’autres en désaccord. Ce qui compte c’est le respect."

S’il reçoit régulièrement des critiques, le père Cheke n'a jusqu'à présent jamais été rappelé à l'ordre par sa hiérarchie. Il continue donc de passer de la messe au smartphone et de la liturgie au like, pour ses deux communautés : celle de ses fidèles et celle de ses abonnés.

Capture écran du réseau social Tik Tok. 
Capture écran du réseau social Tik Tok.  (CAPTURE ECRAN TIK TOK)