Planète Géo, France info

Planète Géo. Sibérie, la ruée vers l'or gris

A 600 kilomètres au nord du cercle arctique, la péninsule de Yamal est convoitée par les pionniers de l’exploitation gazière. Là est sorti de terre le site gigantesque de Sabetta.

\"Planète Géo\" : une photo, un reportage, une carte ou un portrait issus du magazine \"Géo\".
"Planète Géo" : une photo, un reportage, une carte ou un portrait issus du magazine "Géo". (ARTHUR DEBAT / GETTY IMAGES)

Le réchauffement climatique rend les ressources de l'Arctique plus accessibles : dans le Grand Nord de la Russie, la ruée sur l'exploitation gazière a ouvert un nouveau passage. "Planète Géo" nous emmène sur le site gazier géant de Yamal LNG auquel participe le groupe Total.

Yamal, au bout du monde

Une péninsule en Sibérie, de 700 kilomètres de long dans la mer de Kara, couverte d’une toundra à perte de vue. Dans ce coin de Sibérie, la mer est gelée huit mois par an et la nuit dure trois mois.

Constance de Bonnaventure et le photographe Julien Goldstein sont allés à la rencontre de ces derniers nomades, des hommes et des femmes tiraillés aujourd'hui entre deux mondes : l'appel de la toundra et le confort des villes. Dans le magazine Géo, ils nous font partager leurs traditions, notamment lors d'un mariage auquel ils furent invités.

Seuls les Nénètses, éleveurs de rennes, osaient s'aventurer sur cette terre inhospitalière, jusqu'à ce qu'elle intéresse aussi les pionniers de "l'or gris".

Des gisements gaziers prometteurs

L’exploitation gazière a commencé en 1950, s’en est suivie la construction de nouvelles villes et l’implantation d’entreprises.

Sabetta est située à 4 000 km au nord de Moscou et à 600 km au nord du cercle polaire. C’est là que s'est installé le gazier russe Novatek / Total. Les principaux clients sont chinois, japonais, coréens du sud ou européens.

YAMAL LNG, un gigantesque site d’extraction et de liquéfaction du gaz , c'est l'une des plus grandes unités au monde, construite en cinq ans. Une zone placée sous haute surveillance et un défi logistique : le site d’exploitation de gaz naturel a été lancé en 2013. Inauguré en 2017, il sera terminé en 2019.

La fonte des glaces de l'Arctique ouvre de nouvelles perspectives d'exploitation

Un quart des réserves mondiales de gaz naturel dormirait là…En hiver, les méthaniers passent par la Belgique, par le détroit de Gibraltar, le canal de Suez, et Malaga. En été, avec le réchauffement climatique, les navires peuvent à travers l'Arctique, emprunter  la route Nord, avec un gain de temps de 15 à 25 jours.

\"Planète Géo\" : une photo, un reportage, une carte ou un portrait issus du magazine \"Géo\".
"Planète Géo" : une photo, un reportage, une carte ou un portrait issus du magazine "Géo". (ARTHUR DEBAT / GETTY IMAGES)