Planète Géo, France info

Planète Géo. Les Philippins, entre le plomb et le goupillon

Aux Philipines, le bras de fer continue entre l’Église catholique et le président Duterte : le puissant clergé dénonce la guerre sanglante antidrogue du chef d'État, ce dernier défie les religieux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoSandrine MarcyRadio France

Mis à jour le
publié le

Ce prêtre-policier, à l\'inverse de la plupart de ses pairs, soutient le président Duterte.
Ce prêtre-policier, à l'inverse de la plupart de ses pairs, soutient le président Duterte. (Géo Véronique de Viguerie)

Effroyable hécatombe

Depuis son accession au pouvoir, en mai 2016, le président Rodrigo Duterte a juré " d’exterminer l’archipel de la drogue, notamment la cocaïne du pauvre, la méthamphétamine", raconte Manon Quérouil-Bruneel dans le magazine www.geoRésultat, plus de 7000 dealers et toxicomanes présumés ont été tués en l’espace d’un an, selon les statistiques des policiers.

Face à une telle hécatombe, tout le clergé dénonce cette sorte de permis de tuer qui est instauré pas seulement à Manille.

Bras de fer entre l'Église et le président Duterte

"Les évêques parlent de tueries extrajudiciaires, de règne de la terreur. Ils en sont à cacher des policiers dissidents. Leur but : rassembler des preuves pour faire comparaître le président Rodrigo Duterte devant la Cour Pénale Internationale"

Manon Quérouil-Bruneel, accompagnée de la photographe Véronique de Viguerie, a suivi frère Santiago, dans les rues sombres de Manille.

Ces jeunes figure sur la \"liste de surveillance\" et vivent cachés.
Ces jeunes figure sur la "liste de surveillance" et vivent cachés. (Géo Véronique de Viguerie)

Ces jeunes qui ont rejoint le réseau Rise Up monté par un religieux pour dénoncer cette guerre antidrogue.

Je suis le président des pauvres

Rodrigo Duterte

Mais après un an d’exercice au pouvoir, Rodrigo Duterte bénéficie toujours d’une grande popularité, dans ce pays où pourtant le clergé a un poids immense : on compte 80 millions de catholiques sur les 100 millions d’habitants. C’est le plus grand pays catholique d’Asie.

A Happyland, bidonville de Manille, on survit grâce à la collecte des ordures.
A Happyland, bidonville de Manille, on survit grâce à la collecte des ordures. (Géo Véronique de Viguerie)

"Le président a su séduire en se présentant comme l’homme à poigne qui allait chasser la corruption. Son langage cru a séduit, il se présente comme le président des pauvres, en faveur d’une politique progressiste, autorisant l’avortement, contraception gratuite. Par ailleurs, il tient tête aux Etats-Unis. 82% d’opinion favorable selon un sondage, ça frôle la dévotion même!"

  Et en fait, cette lutte antidrogue se retourne contre les plus pauvres : on trouve plus de cadavres dans les bidonvilles que dans les beaux quartiers ! Et puis pendant ce temps, on ne parle pas de ceux éjectés de leurs villages pour laisser la place aux exploitants de mines.

Ce prêtre-policier, à l\'inverse de la plupart de ses pairs, soutient le président Duterte.
Ce prêtre-policier, à l'inverse de la plupart de ses pairs, soutient le président Duterte. (Géo Véronique de Viguerie)