Planète Géo, France info

Planète Géo. Le Cap-Vert, étonnant de diversité

Le Cap-Vert, archipel perdu dans l'Océan Atlantique, au large du Sénégal, est réputé pour ses paysages naturels et sauvages très contrastés : reliefs volcaniques, plages de sable blond ou noir, oasis verdoyantes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le Cap-Vert, dix îles contr astées et caressées par les alizés.
Le Cap-Vert, dix îles contr astées et caressées par les alizés. (Olivier TOURON / GEO)

L'archipel situé dans le prolon­gement du Sahel, se trouve à 500 kilo­mètres de la côte sénégalaise. L’eau y est rare et pourtant, le Cap-Vert se révèle d’une variété incroyable dès que l’on passe d’une île à l’autre.

Le photographe Oliver TOURON et la journaliste Mathilde SALJOUGUI, les ont explorées pour le magazine Géo.

A chaque île, sa personnalité

Les îles du Cap-Vert ont la beauté volcanique,un parfum d’Afrique atlantique. 

Elles sont divisées en deux groupes:

au nord les îles Barlavento ou "au vent" (Santo Antão, Sao Vicente, Santa Luzia, São Nicolau, Ilha do Sal, Boa Vista),au climat plus aride,

au sud les îles Sotavento ou "sous le vent" (Maio, Santiago, Fogo, Brava), un peu plus pluvieuses. 

La plus grande île, Santiago, abrite la capitale actuelle, Praia, véritable carrefour de cultures entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique Latine.

Boa Vista et Sal

Ce sont les îles les plus visitées par les touristes, à cause des plages de sable blanc qui s'étendent à l'infini, là où poussent des resorts. Le tourisme représente une manne pour le pays.

Des cocotiers dégingandés se dressent près de Curral Velho, à Boa Vista.
Des cocotiers dégingandés se dressent près de Curral Velho, à Boa Vista. (Olivier TOURON / GEO)

Santo Antao 

C'est un endroit spectaculaire, le plus escarpé des dix îles, avec ses villages agrippés à la montagne.

Le moindre filon d’eau est utilisé par les habitants…d’où ces vallons étonnamment verts et des cultures en terrasses.        

L\'aqueduc de la vallée de Caibros, à Santo Antao.
L'aqueduc de la vallée de Caibros, à Santo Antao. (Olivier TOURON / GEO)

" Partout où sourd un filet d’eau, hommes et femmes sont au travail, grattant la terre pour y planter du maïs et des ha­ricots, base de leur alimentation, mais aussi du manioc, des arbres fruitiers" raconte Mathilde Saljougui. La rareté de l’eau n’est pas le seul obstacle : au Cap-Vert, seuls 10 % des terres sont arables. L’exploit : cultiver sur de la roche.

Cette île est un paradis pour randonneurs qui découvrent "des dizaines de kilomètres de voies empierrées sou­vent bordées d’un muret, des che­mins muletiers tracés à partir du XIXe siècle sous le pouvoir colo­nial des Portugais" .

Fogo

Dans le sud du Cap-Vert, la quatrième plus grande île du pays, dominée par un gigantesque volcan. L’ascension -1 000 m de dénivelé -pour une pente de 30 à 40 degrés, prend trois à quatre heures.

Le Pico (2829 m), dernier volcan actif du pays.
Le Pico (2829 m), dernier volcan actif du pays. (OLIVIER TOURON / GEO)

La dernière éruption remonte à 2015 où les coulées de lave ont détruit plusieurs villages ; les habitants ont, depuis, reconstruit leurs habitations.

L'hospitalité des Cap-Verdiens

Le Cap-Vert est connu pour la beauté de ses paysages naturels et sauvages et aussi pour l’accueil de ses habitants.

Accueillants, chaleureux, ouverts au monde, les Cap-Verdiens aiment faire découvrir leur pays, un pays de métissage, où la musique d’influence portugaise, africaine, brésilienne s’est fait connaître dans le monde entier : l'exemple le plus célèbre, c'est celui de Cesaria Evora et sa célèbre Sodade qui raconte bien le métissage de ce peuple créole.

Le Cap-Vert, dix îles contr astées et caressées par les alizés.
Le Cap-Vert, dix îles contr astées et caressées par les alizés. (Olivier TOURON / GEO)