Cet article date de plus de six ans.

Les cigognes ne sont plus ce qu'elles étaient

écouter (10min)
Fini, les grandes migrations vers l’Afrique : depuis quelques années, la cigogne vivant principalement en Europe, est devenue de plus en plus sédentaire, se nourrissant dans les décharges à ciel ouvert en Espagne ou au Portugal.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
"Planète Géo" : une photo, un reportage, une carte ou un portrait issus du magazine "Géo". (ARTHUR DEBAT / GETTY IMAGES)

Silhouette familière de ces cigognes, perchées, dans leur nid, en haut des toits ou dans les arbres...ces gracieux volatils ont failli disparaître. 

Toute cette semaine et aujourd'hui encore, un peu partout en France se déroule La Fête de la Nature- l’évènement nature de référence- à travers plus de 5 000 manifestations. Elle met à l’honneur les hommes et les femmes "Passionnés par nature".

Magdalena Herrera, directrice de la photo au magazine Géo , nous raconte le coup de foudre qu'a eu un photographe hollandais, Jasper Doest pour ces cigognes.

Son enquête démarre en Pologne, il les a retrouvées, ensuite, dans les décharges d'imondices au Portugal et en Espagne : pour travailler, il n’a pas hésité à s’asseoir au milieu des détritus de Malpartida de Caceres en Estremadure.

Une histoire paradoxale et très révélatrice des excès de notre société.

"Dans les décharges, les cigognes ingèrent du plastique, du caoutchouc, des métaux lourds…parfois meurent étouffées". Mais l’Europe ne veut plus de ces décharges immondes, "Les sites de déchets au Portugal vont progressivement être remplacés par de nouvelles constructions entièrement closes pour s’adapter aux nouvelles directives européennes".

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.