Cet article date de plus de dix ans.

Titanic : les photos qui n'existent pas

écouter
Nous sommes donc le 14 avril 1912. Il est bientôt minuit. C’est le choc avec l’iceberg.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Sans doute,
parmi les passagers du paquebot, quelques très rares privilégiés ont emmené
dans leurs bagages un appareil photographique. Mais finalement, soit personne
n’a pensé à faire des photos, soit tout à disparu dans les eaux glacées.

Il faudra
attendre le lendemain et l’arrivée sur place du premier bateau qui s’est
détourné, le Carpathia , pour que quelques clichés soient pris montrant les
canots de sauvetage et des survivants tous semblables avec leurs gilets blancs.

Et pourtant,
nous avons tous forcément en tête des images de la fin du Titanic . Evidemment
James Cameron a fortement contribué à restituer cette mémoire. Il y a aussi les
mots, et là c’est la force de la radio.

Ecoutez par
exemple le témoignage recueilli en 1968 par la Radio Suisse Romande . Berthe
Leroy-Bourlard
est une gouvernante toute jeune, elle accompagne une famille vers
New York .

Un siècle a
passé. Ce sont bien tous ces témoignages qui à jamais remplacent des photos qui
n’existent pas. On imagine aussi l’émotion du télégraphiste Murdoch quand on
lui demande d’envoyer un S.O.S.

S.O.S. : Save our souls… Venez vite nous secourir

Depuis cent
ans, des dizaines de livres racontent le Titanic . Avec aussi des photos pendant
la construction et à l’intérieur de ce qui restera un extraordinaire bateau.

A lire :

"Titanic la grande histoire illustrée ", Textes de Don Lynch, peintures Ken Marschall,  Editions Glénat

"Titanic " d'Attilio Micheluzzi , Editions Mosquito

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.