Cet article date de plus de quatre ans.

Roland-Garros : dans l’œil des photographes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Roland-Garros : dans l’œil des photographes
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 est allée à la rencontre de photographes officiels du tournoi de Roland-Garros. Parmi les 207 professionnels accrédités, seulement quelques femmes sont présentes.

Au plus près des joueurs, Corinne Dubreuil doit se faire discrète pour saisir les meilleurs clichés, sans déconcentrer les champions. "Ils sont vraiment à un mètre de nous, ça donne des images différentes, surprenantes. C'est aussi un endroit un peu dangereux, car il y a souvent des balles qui passent par le trou, notamment au service", murmure la photographe qui participe cette année à sa 30e édition de Roland-Garros. Elle connaît le stade par cœur, ses emplacements stratégiques, les joueurs et leurs réflexes.

"Je me souviens d'une photo de Nadal..."

Corinne Dubreuil prend plus de 1 500 clichés par jour. Cependant, la photo parfaite est rare. "Je me souviens d'une photo de [Rafael NDLR] Nadal, quand il gagne son 8e Roland Garros. Il a les mains sur le trophée et sur ses mains, il a plein de pansements. J'ai fait un gros plan des mains sur le trophée", se souvient la photographe. Corinne Dubreuil reste cinq jours à sillonner les courts pour raconter le tournoi, en images. Elle s'accordera ensuite quelques jours de répit avant de retrouver les joueurs à Wimbledon (Royaume-Uni).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Photos, photographes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.