Petite histoire de festivals, France info

Le jour où tous les plombs ont sauté

Dans "Petite Histoire de Festivals", Yann Bertrand vous raconte les anecdotes, les moments forts de ces petits et grands événements qui n'auront pas lieu cet été ou en tout cas, pas dans leur forme initiale… Aujourd'hui, retour sur une histoire de panne de courant au festival Terres du Son.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le groupe Cats on trees, lors de son concert au festival Terres du son, en 2014.
Le groupe Cats on trees, lors de son concert au festival Terres du son, en 2014. (LUDOCIV DUPRAZ / MAXPPP)

Il fait une chaleur écrasante cet après-midi du samedi 11 juillet 2015, sur le domaine de Candé, à Monts près de Tours. Sur la grande scène des Terres du Son, qui aurait dû lancer ce week-end, le groupe Volo vient de commencer son concert. Pas besoin de trop chauffer les festivaliers, ils sont déjà brûlants.

"Et là plus de son, plus de concert, plus de lumière !", se rappelle Pauline Ruby, qui s’occupe de la scénographie et de la communication du festival. "Même plus de tireuses à bière."

On n'était pas inquiets, le président a fait un discours pour expliquer la situation et les festivaliers étaient compréhensifs.

Pauline Ruby

à franceinfo

Le premier générateur a lâché, celui de secours l’a suivi peu après. Il est 17 heures, la grande prairie est pleine, le silence, total. Le groupe Volo réagit vite : "Rapidement, ils sont descendus dans la fosse et ils ont continué leur concert en acoustique."

"Ensuite, c'est Kid Francescoli qui est monté sur scène. Ils ont commencé un peu plus tard et ont écourté leur set." En tout, près de trois heures de panne et de panique en coulisses. Un samedi maudit car "devait aussi se produire Rodrigo y Gabriela. Mais pas de chance, Gabriela est tombée malade cet après midi-là", se souvient Pauline Ruby. "Rodrigo a quand même assuré le show ce jour-là."

On ressort un peu secoués mais contents !

Pauline Ruby

à franceinfo

En début de soirée, tout rentre dans l’ordre. Le collectif Fauve conclura une journée gravée dans la mémoire de Pauline Ruby : "Il reste encore une journée, le dimanche ! On prie aussi pour que ça continue, raconte-t-elle en riant. Mais au final, c'était une super édition !"

Et pour cause : presque 50 000 festivaliers en trois jours pour Terres du Son, festival éco-responsable à l’affiche soignée chaque été. Et qui n’a depuis cette année-là connu aucune coupure de courant...

Le groupe Cats on trees, lors de son concert au festival Terres du son, en 2014.
Le groupe Cats on trees, lors de son concert au festival Terres du son, en 2014. (LUDOCIV DUPRAZ / MAXPPP)