Cet article date de plus de neuf ans.

Patrick Alexandre, PDG de Servair

écouter
C'est une des seules filiales d'Air France qui fait des bénéfices. Servair, entreprise spécialisée dans la restauration à bord des avions, est un des leaders du secteur. Aujourd'hui, Servair cherche à se diversifier pour moins pâtir de la baisse générale du trafic aérien.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

La compagnie aérienne française est dans le rouge avec des résultats de
l'ordre de -567 millions d'euros pour 2011. Servair est une des seules branches
qui continue à gagner de l'argent. L'entreprise ne veut pas communiquer sur ses
bénéfices mais affiche un chiffre d'affaires de 850 millions d'euros en
2011.

Mais Philippe Alexandre le confirme, Air France n'a pas l'intention de vendre
sa filiale pour récupérer du cash.

En revanche, le PDG de Servair ne serait pas contre un partenariat
stratégique industriel pour se renforcer en cette période de baisse générale du
trafic aérien.

Dans le même temps, Servair tente de se diversifier pour moins dépendre de
son client historique, Air France, qui représente environ 50% de son chiffre
d'affaire. Leader en France dans son domaine, 3e mondial, Servair emploie 10 000
collaborateurs dans le monde (la grande majorité sur sa plateforme de l'aéroport
parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle) et sert 230 000 repas par jour pour le
compte de 130 compagnies aériennes à travers le monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.