Cet article date de plus de neuf ans.

Bernard Skalli, PDG de Lustucru : pendant la crise, "le marché des pâtes progresse"

écouter (5min)
Lustucru revient de loin. Le spécialiste des pâtes sèches aux œufs perdait des parts de marché depuis les années 90. L'entreprise remonte la barre depuis la prise en mains de la famille Skalli, aux manettes depuis 2007. Résultat, un chiffre d'affaires de 92 millions d'euros en 2011, en hausse de 10%. Peut-être en partie grâce à la crise: "C'est un produit festif, familial, convivial qui aide à passer les temps difficiles. Et le marché des pâtes progresse" note Bernard Skalli, le PDG de Lustucru - Rivoire et Carret.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Cette année 2012 est
marquée par la montée en puissance de Rivoire et Carret, marque phare des années
60, tombée en désuétude dans les années 90, et depuis quelques mois en bonne
place au rayon épicerie des supermarchés. Miser sur l'effet madeleine de Proust
? Un concept qui marche selon Bernard Skalli.

Le PDG de Lustucru

  • Rivoire et Carret refuse de parler des pâtes comme d'un produit de crise mais
    concède que "le secteur se porte bien en ce moment" même si
    cela reste un "marché très concurrentiel" , notamment en terme
    de prix.

Le blé dur, matière
première par excellence dans la confection des pâtes, a augmenté de plus de 30%
en un an.

"Nous souffrons de la variation du prix du blé" confirme
Bernard Skalli.

Problématique lorsque l'on sait que le blé représente plus de
50% de son prix de revient. "C'est bien de préserver le prix qu'attend
le consommateur pour un produit mais il faut aussi prenser à la pérennité des
entreprises",
affirme Bernard Skalli. "Prises entre la variation des
matières premières et l'invariabilité d'un prix de vente, elles peuvent être
laminées."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.