Patron, chef d'entreprise, France info

Airbus : après une année record en 2013, "la tendance reste bonne"

Après une année 2013 record,  Airbus reste confiant pour 2014. L'an dernier, le constructeur européen d'avions de ligne a regagné la 1ère place devant Boeing avec notamment 1.619 commandes brutes. Son PDG, Fabrice Brégier est l'invité de Julie Bloch-Lainé.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Pour cette année 2014, "la tendance reste bonne tirée par le
low cost  et les commandes en Asie
", explique Fabrice Brégier. Le PDG
d'Airbus se refuse à confirmer de possibles commandes la semaine prochaine lors
de la venue en France du Président chinois, Xi Jinping, à partir du 25
mars. Une commande de 150 appareils est
évoquée : "Il est prématuré de spéculer sur des chiffres ", élude Fabrice
Brégier qui précise, "la Chine est notre plus grand marché, avec 20% de nos
livraisons
."

Airbus confirme que le Plan de réorganisation engagé par
sa maison Mère n'aura pas d'impact sur ses effectifs. EADS, qui s'est
rebaptisée Groupe Airbus
en janvier dernier, a annoncé 1.700 suppressions de postes en France, essentiellement dans
les filières défense et espace. "Nous prendrons au sein d'Airbus des personnels
de ces secteurs
", assure Fabrice
Brégier. Et ce, même si le constructeur aéronautique marque une pause dans ses
recrutements : 1.600 personnes en 2014, contre 3.000 l'an dernier.

Le PDG d'Airbus plaide par ailleurs pour d'avantage de
soutien à la compétitivité du secteur aéronautique. Les 10 milliards
d'allègements de charges supplémentaires prévus dans le Pacte de compétitivité
ne doivent pas profiter aux plus
hauts salaires : "Chez  Airbus, nous avons peu de bas salaires et
nous sommes en compétition mondiale avec Boeing"
, explique Fabrice Brégier. "Se
limiter à soutenir les bas salaires, ce n'est pas rendre service à l'industrie
exportatrice
."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)