On ne pouvait pas le rater, France info

Un monument du tour : le Col du Portet

Le Tour de France prend de l'altitude dans les Pyrénées mecredi. Ça ne pouvait échapper à Olivia Leray.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des spectateurs rassemblés au Col du Portet pour regarder les coureurs du Tour de France, le 25 juillet 2018.
Des spectateurs rassemblés au Col du Portet pour regarder les coureurs du Tour de France, le 25 juillet 2018. (JEFF PACHOUD / AFP)

On reprend de la hauteur mercredi 14 juillet lors de la 17e étape du Tour de France avec une arrivée au sommet du Col du Portet à 2215 m d'altitude. Pour le peloton, c'est surtout 6 kilomètres de montée et des lacets a plus de 8%. Le Col du Portet n'est clairement pas à la porté de tout le monde puisqu'il est classé hors catégorie. 

Les cols du Tour sont donc triés par ordre de difficulté en 5 catégories. Les pentes les plus délicates sont hors catégorie, elles rapportent plus de points pour le classement du meilleur grimpeur. Et tout ça n’est pas fait à vue de nez. Thierry Gouvenou en charge du parcours de la course parle de plusieurs critères. La longueur de la pente, la raideur, l’endroit où est placée la difficulté et le côté historique du col mais aussi la qualité de la route et l’exposition au vent sont des éléments déterminants. Voilà vous avez les armes pour briller sur les deux prochaines étapes où on aura pas moins de 3 cols hors catégorie au total !   

Des spectateurs rassemblés au Col du Portet pour regarder les coureurs du Tour de France, le 25 juillet 2018.
Des spectateurs rassemblés au Col du Portet pour regarder les coureurs du Tour de France, le 25 juillet 2018. (JEFF PACHOUD / AFP)