On ne pouvait pas le rater, France info

Soirée de couvre-feu moins ennuyeuse quand on est bien accompagné à la télé

Deux ténors de la télévision, Carlos Ghosn et Nicolas Sarkozy, étaient invités dans des JT mercredi soir. Et ça n'a pas échappé à Olivia Leray.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une télécommande face à un téléviseur. Photo d\'illustration.
Une télécommande face à un téléviseur. Photo d'illustration. (PICTURE ALLIANCE / PICTURE ALLIANCE / GETTYIMAGES)

J'ai passé une super soirée mercredi 3 mars. Au début je ne vous cache pas que j'étais un peu émue, limite timide, car ça faisait très très longtemps que je n'avais pas été invitée à une soirée à thème. C'était soirée :

Apéro d'abord, à 19h sur LCI, là ou j'ai eu comme l'impression de retrouver un vieil ami :

Carlos Ghosn, ancien directeur général de Renault Nissan qui fait l'objet d'une demande d'arrestation par Interpol, fuite du Japon en décembre 2019 pour échapper à la justice, où il devait être jugé pour malversations financières présumées. Invité pour parler... de son livre.

Vous savez, c'est ce vieil ami dont vous n'avez plus trop de nouvelles et qui vous en donne et qui vous rassure et ça fait un bien fou : "Je n’ai pas de rancune. J’ai à cœur de révéler la vérité. (…) Je suis en train de reconstruire ma vie d’une autre façon." Voila, il refait sa vie, après avoir entendu ça, je me sens mieux. Tellement mieux. Apéro réussi donc, et après l'apéro qu'est ce qu'on a ? Le dîner ! Direction TF1 :

Avec l'ancien président Nicolas Sarkozy qui va faire appel après sa condamnation à trois ans de prison, dont deux avec sursis, pour corruption et trafic d'influence.

Là aussi ça m'a fait du bien de l'entendre, ça m'a redonné un coup de boost. Ce qu'il faut retenir c'est qu'il crie à l'injustice et qu'il ira "jusqu'au bout." Je suis rassurée, je savais que c'était un battant mais ça fait du bien de l'entendre. Et attendez, ne soyez pas jaloux, j'ai même eu droit a un petit digestif hier soir sur BFM. Qui était invité à 22h30 ? Carlos Ghosn ! Ah non, vraiment, les soirées de couvre-feu sont moins longues quand on est bien accompagné.

Une télécommande face à un téléviseur. Photo d\'illustration.
Une télécommande face à un téléviseur. Photo d'illustration. (PICTURE ALLIANCE / PICTURE ALLIANCE / GETTYIMAGES)