On ne pouvait pas le rater, France info

Quand un Belge déplace les bornes !

Un agriculteur belge a déplacé une borne-frontière avec la France pour faciliter le passage de son tracteur. Et ça n'a pas échappé à Olivia Leray.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une borne frontière au bord d\'un chemin. Photo d\'illustration.
Une borne frontière au bord d'un chemin. Photo d'illustration. (THIERRY GACHON / MAXPPP)

Ce n'est donc pas un Belge qui dépasse les bornes ce matin, mais qui les déplace !

Sachez qu'au moment où vous lisez cet article, messieurs-dames, notre pays, la France, est plus petit qu'avant au profit de la Belgique. Je vous explique : la frontière franco-belge c'est 620 km au total, matérialisés par des petites bornes en pierre. C'est comme ça depuis 1820.
Là, on se trouve exactement dans un bois entre Bousignies-sur-Roc chez nous et Erquelinnes chez les Belges, délimité par ces fameuses bornes en pierres. Sauf que depuis quelques jours une de ces bornes en pierre a été déplacée. Le village de Bousignies-sur-Roc est donc plus petit qu'avant, de 2,2 m exactement.
La France est en émoi. Qui a déplacé la borne ?

Un agriculteur belge veut faire passer son tracteur

La borne en pierre installée contre un arbre au bord de son terrain l'empêchait de passer avec son tracteur, il l'a donc tout simplement déplacée. Et là on se dit quand même : "Tu pousses le bouchon un peu trop loin, Maurice"

Comment a-t-on découvert le pot aux roses ? Grâce à un monsieur et à un métier, qui n'avait alors pas du tout prévu de rentrer dans l'histoire : un chasseur de borne-frontière ! Oui. Il existe sur cette planète des chasseurs de bornes-frontières, je n'en n'avais personnellement pas connaissance. En tout cas, moi je ne crois pas à cette excuse du tracteur. Pour moi c'est sûr, notre ami belge il n'a toujours pas digéré ça. Et il s'est vengé en douce du résultat de la Coupe du Monde 2018 où la France s'était imposée face à la Belgique, 1 à 0.

Rassurez-vous, nous n'allons pas partir en guerre contre la Belgique. Pas d'incident diplomatique à prévoir. Le bourgmestre de la commune a demandé à son agriculteur de remettre la borne à sa place, la maire de Bousignies prend ça aussi avec le sourire. Merci encore et toujours à nos amis belges de nous faire rêver !

  

Une borne frontière au bord d\'un chemin. Photo d\'illustration.
Une borne frontière au bord d'un chemin. Photo d'illustration. (THIERRY GACHON / MAXPPP)