On ne pouvait pas le rater. Les chasseurs aiment les promeneurs... quand ils restent chez eux

écouter (3min)

Le petit conseil du jour nous est offert sur un plateau par Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs. Cela n'a pas échappé à Olivia Leray.

Article rédigé par
Olivia Leray - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la fédération des chasseurs de France, Willy Schraen, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), le 15 septembre 2020. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Lors de l'émission "Politiques, à table !" sur LCP, la journaliste demande à Willy Schraen ce qu'il a à répondre à ceux qui veulent se promener tranquillement dans les bois le dimanche. Réponse : "Ils n'ont qu'à le faire chez eux, ils n'auront aucun problème." Alors je ne veux pas être pénible mais on a déjà testé le truc : ça s'appelle un confinement, ce n'était pas ouf. Mais on peut retenter la balade à l'intérieur, en faisant attention évidemment au coin de la table basse au 4e km, ça c'est pour le petit doigt de pied.

Willy Schraen poursuit : "85% du territoire national est privé en France. La nature n'est pas à tout le monde." C'est vrai que le patron des chasseurs n'est pas forcément connu pour son sens de la nuance. Par exemple, au moment de parler du bien-être animal ou de la chasse en enclos, vous l'entendrez dans cette chronique. C'est dommage parce qu'en février dernier, il avait un objectif : "Il faut qu'on accélère sur plus de communication avec les usagers de la nature." Avec sa dernière déclaration, ce n'est pas gagné... 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.