On ne pouvait pas le rater, France info

En attendant le président américain, quelques certitudes

Joe Biden, Donald Trump ? Jeudi matin, l'heure est aux incertitudes. À y regarder de plus près, subsistent quelques petites choses à peu près certaines, et cela n'a pas échappé à Olivia Leray.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une partisane de Kanye West, candidat malheureux à l\'élection présidentielle américaine.
Une partisane de Kanye West, candidat malheureux à l'élection présidentielle américaine. (KEREM YUCEL / AFP)

Si il y a bien une chose dont on est sûrs jeudi 5 novembre au matin c'est que ce monsieur-là ne sera pas président des États-Unis :

Le rappeur Kanye West est éliminé puisqu'il ne dépasse pas les 0,5% dans les différents États. Un score quasi équivalent à Nathalie Arthaud chez nous au premier tour en 2017. Et cela lui a quand même donné des ailes, à notre Kanye, puisqu'il envisage de se représenter en 2024. Autre certitude jeudi matin : au Royaume-Uni, un Britannique doit se passer cela en boucle :

Il doit prier la Georgie, État qui pourrait être décisif, puisque cette homme a parié l'équivalent d'un million d'euros sur une victoire de Joe Biden. C’est le troisième plus gros pari de l'histoire du site de pari en ligne Betfair. En cas de victoire il empoche 600 000 euros. Jeudi matin, on est aussi sûrs que Donald Trump a bien changé en quatre ans puisqu'en 2016, alors qu'il remportait l’État du Wisconsin et qu'une candidate écolo demandait le recomptage des voix, il disait cela : "Le peuple s'est exprimé, cette élection est terminée." En 2020, dans ce même Wisconsin qu'il a perdu, il veut compter, recompter, et re-re-compter.

Enfin, sachez que nous aussi, Outre Atlantique, nous sommes en plein suspens et nous aussi le spectre d'une bataille judiciaire guette une de nos élections : l’élection de la gagnante de Secret Story 3 ! Quand Donald Trump s'indigne des résultats de Joe Biden, onze ans après, Cindy, elle, s'étonne de la victoire de d’Émilie en direct dans l'émission non-stop people. C'est quand même autre chose que la Georgie. C'est la France, cela, Monsieur. ''Affaire à suivre'', dit-on...

Une partisane de Kanye West, candidat malheureux à l\'élection présidentielle américaine.
Une partisane de Kanye West, candidat malheureux à l'élection présidentielle américaine. (KEREM YUCEL / AFP)