On ne pouvait pas le rater, France info

Elections départementales dans le Tarn : Lapeyre, y'en a bien deux !

Un père et sa fille sont candidats pour les prochaines élections départementales dans le canton d'Albi 2. Leur patronyme fait penser à une publicité bien connue. Et ça ne pouvait échapper à Olivia Leray.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une urne pour des élections départementales. Photo d\'illustration.
Une urne pour des élections départementales. Photo d'illustration. (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)

Ce matin on parle de ce match politique dans le Tarn, à Albi. Chez les Lapeyre, je demande le père : Philippe Lapeyre. Et la Fille : Margot Lapeyre. Ce qui me fait d'abord et avant toute chose penser que pendant toutes ces années on nous a menti à la télé quand on nous disait dans une publicité : "Lapeyre, y'en a pas deux !" Eh bien si !  Ils sont deux, et en plus, ils font la même chose : de la politique. Toute la famille est tombée dedans. Je vous laisse imaginer les repas de famille, à mon avis, ça ne va pas jusqu'au dessert.

Et ça ne va peut-être pas s'arranger puisque Philippe et Margot sont tous les deux candidats et donc adversaires aux prochaines élections départementales du 20 et 27 juin, elles auront lieu en même temps que les régionales pour changer (ou pas) les 95 conseils départementaux de la France. Sur le canton d'Albi 2 on aura d'un côté le père, de l'autre la fille. Avec des programmes, comment dire... pas vraiment vraiment similaires. Voir diamétralement opposés. Le père est sur la liste du Rassemblement national de Marine Le Pen. Quant à la fille, elle est sur la liste du Parti socialiste. Dans la vie, selon ce que je lis, ils sont plutôt fusionnels mais là c'est sûr qu'il n'y aura pas fusion de liste. Pour Margot ce n'est pas du tout un problème. Elle le dit au micro de 100% Radio  : "En 2021, un père a le droit de penser différemment de sa fille."

Bon, pas de guéguerre à prévoir. Le papa est un peu plus taquin, il dit : "Je fais preuve de plus de tolérance qu'elle, j'ai plus d'expérience". Petit tacle quand même. En tout cas à la fin, des Lapeyre, il n'en restera qu'un.

Une urne pour des élections départementales. Photo d\'illustration.
Une urne pour des élections départementales. Photo d'illustration. (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)