Nouveau monde, France info

On a testé des lunettes de réalité augmentée Hololens

Nous avons pu essayer le produit high-tech le plus insolite du moment : les fameuses lunettes de réalité augmentée Hololens de Microsoft.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le masque Hololens comprend deux petits écrans translucides © JC)

C’est un drôle de casque comprenant deux petits écrans transparents qui permettent de voir des images virtuelles par dessus le monde réel. Le produit final n’est pas encore commercialisé et seuls quelques prototypes sont en circulation dans l’hexagone dont un qui nous a permis de prendre en main la start-up Opuscope. Il s’agit un peu d’une version améliorée des Google Glass, mêlant réel et virtuel. Le plus spectaculaire est l’apparition d’espèces de petits hologrammes en trois dimensions autour desquels il est possible de se déplacer comme s’ils étaient réels. Le système dispose en effet de capteurs de mouvements. Techniquement, il s’agit d’un véritable ordinateur sous Windows 10, sans fil, avec 6 heures d’autonomie. Le dispositif pèse environ 700 grammes, ce qui se révèle un peu lourd à l’usage, surtout lorsqu’il pèse sur les oreilles.

Visite de musées "augmentée"

Au delà de l’émerveillement suscité par l’aspect technologique pur, à quoi ça sert ? Par exemple, la start up Opuscope travaille sur un projet pour les musées (nous l’avons d’ailleurs testé au Musée des arts décoratifs, à Paris). Mieux qu’une minuscule fiche explicative ou même qu’un audio guide, cela permet  d’observer une œuvre à travers le casque et de voir apparaître des informations contextualisées (textes d’explications "flottant dans l’air", interview vidéo de l’auteur, détails de l’œuvre agrandis, etc.). Voilà pourquoi on appelle ça de la réalité augmentée. Le son est spatialisé, ce qui signifie que lorsque on tourne la tête, un son qui était devant passe derrière. Hololens est moins immersif que le système Oculus car on n’est pas coupé du monde extérieur.

Le futur du jeu vidéo ?

Bien d’autres applications sont possibles comme la conception de produits où l'on peut imaginer que l'on joue avec des monstres géants au milieu de son salon. Mais tout cela n’est pas pour tout de suite. Le prototype actuellement disponible en quelques centaines d’exemplaires dans le monde coûte plus de 3000 dollars. Ce n’est pas la version définitive. Pas de date de sortie pour le produit grand public. 

On est dans le futur pic.twitter.com/vEQ4ADrNBk — Jérôme Colombain (@JeromeColombain)

(Le masque Hololens comprend deux petits écrans translucides © JC)