Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Startup, intelligence artificielle, informatique quantique… La France est-elle dans la course ?

Les initiatives se multiplient en France, depuis plusieurs années, en matière d’innovation technologique. Selon l’analyste Georges Nahon, qui a passé 15 ans en Californie, c’est stratégique, à la fois pour des raisons économiques et de souveraineté.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Avatar digital, intelligence artificielle, innovation technologique. (Photo d\'illustration)
Avatar digital, intelligence artificielle, innovation technologique. (Photo d'illustration) (GETTY IMAGES)

Les pouvoirs publics français ont récemment publié le French Tech 120, une sélection de plus de 120 jeunes pousses du numérique à fort potentiel. De son côté, Emmanuel Macron a reçu le 20 janvier, à Versailles, les patrons de grandes entreprises étrangères, dont beaucoup d’entreprises technologiques, dans le cadre de l'opération Choose France. L’occasion de faire le point sur l’innovation en France. Et dans le monde.

franceinfo : La France est-elle pour de bon dans la course à l’innovation technologique ?

Georges Nahon, analyste, ex PDG d’Orange Silicon Valley : Oui, c’est incontestable. En quelques années, l’action combinée des pouvoirs publics et du secteur privé a contribué à créer un engouement pour l’entreprenariat, notamment chez les jeunes dans le domaine du numérique. Cela se traduit par une meilleure préparation de notre société aux technologies que dans d’autres pays. Une préparation à la fois aux impacts positifs et aussi aux conséquences dont nous devons nous méfier.

De quoi faut-il "se méfier" en matière de numérique ?

Par exemple, dans le domaine de l’intelligence artificielle beaucoup de choses ont été discutées et analysées. Cela a débouché sur une initiative conjointe entre la France et le Canada, annoncée récemment au G7, pour définir des cadres de développement responsables, transparents, ouverts pour l’IA.

Quelles sont les tendances du futur que vous observez dans la Silicon Valley ?

Dans la Silicon Valley, on revient en quelque sorte aux origines avec une grosse activité en matière de circuits intégrés, c'est-à-dire à base de silicium. Beaucoup d’entreprises créent des circuits spécifiquement destinés à l’intelligence artificielle et à l’informatique quantique du futur. Je pense que les jeunes innovateurs doivent s’orienter vers les deep tech, c'est-à-dire les technologies réellement de rupture, issues des laboratoires et des centres de recherche.

Avatar digital, intelligence artificielle, innovation technologique. (Photo d\'illustration)
Avatar digital, intelligence artificielle, innovation technologique. (Photo d'illustration) (GETTY IMAGES)