Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Les robots en vedette au Web Summit de Lisbonne

Lisbonne, au Portugal, accueille pour la deuxième fois le Web Summit, l’un des plus grands rassemblements européens consacrés à l’innovation. On y parle notamment d’intelligence artificielle et de robotique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJérôme ColombainRadio France

Mis à jour le
publié le

Sophia, le robot humanoïde, est présentée le 17 octobre 2017 à Moscou (Russie). 
Sophia, le robot humanoïde, est présentée le 17 octobre 2017 à Moscou (Russie).  (RAMIL SITDIKOV / SPUTNIK / AFP)

Pour la deuxième année consécutive, la capitale portugaise accueille le Web Summit, l’un des plus grands rassemblements européens consacrés à l’innovation. On y parle notamment d’intelligence artificielle et de robotique.

Deux robots qui se livrent à une conférence en duo, ce n’est pas banal. D’une part un robot avec le visage d’Albert Einstein et d’autre part Sophia, la vedette du jour, un robot d’apparence féminine avec un visage inspiré de celui d'Audrey Hepburn. Créée par la société hongkongaise Hanson Robotics, Sophia est le premier robot ayant obtenu une nationalité, en l’occurrence celle d’Arabie Saoudite. D’ailleurs, Sophia suscite des commentaires car cette cyber-citoyenne aurait plus de liberté que les vraies femmes saoudiennes puisqu’elle n’a pas de chaperon et on ne lui demande pas de se voiler la tête. Il est vrai qu’elle n’a pas de cheveux.

 "Nous ne sommes pas là pour vous détruire"

Sophia parle notamment des rapports entre les robots et les hommes. Elle se veut rassurante en expliquant, non sans humour, que les robots n’ont pas été créés pour détruire les hommes mais, en revanche, il est exact qu’ils vont prendre leur travail. Sophia s’exprime avec des mimiques de visage qui se veulent sympathiques mais qui sont en réalité assez étranges. Soyons clair, tout cela est artificiel. Il n’y a aucune intelligence là-dedans. Ce n’est qu’un automate programmé pour dire des phrases. C’est du fake. De son côté, le grand physicien Stephen Hawking est intervenu par visioconférence pour mettre en garde une fois encore contre l’intelligence artificielle qui pourrait être, selon lui "la pire chose de l'histoire de notre civilisation".

Les Français à l’honneur

La France est à l’honneur avec de très nombreuses startups de la FrenchTech présentees sur place. La ville de Paris a même reçu le prix de  "Capitale européenne de l’innovation 2017". Paris n’est pourtant pas toujours en avance en matière de numérique. Fibre optique, Wifi gratuit, 4G ou parcmètres connectés ont mis beaucoup de temps à arriver. Mais Paris aujourd’hui c’est un véritable écosystème pour l’innovation, les startups, des fablabs et des incubateurs.

Sophia, le robot humanoïde, est présentée le 17 octobre 2017 à Moscou (Russie). 
Sophia, le robot humanoïde, est présentée le 17 octobre 2017 à Moscou (Russie).  (RAMIL SITDIKOV / SPUTNIK / AFP)