Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Le smartphone va-t-il remplacer la caméra pour tourner des films de cinéma ?

Exit les caméras 35mm ou les grosses caméras de tournage numérique et vive le smartphone. D'après le cinéaste Steven Soderbergh, qui a tourné son dernier film à l’iPhone, c’est le futur de l'univers du cinéma.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
\"Unsane\", film de Steven Soderbergh tourné à l\'iPhone.
"Unsane", film de Steven Soderbergh tourné à l'iPhone. (CAPTURE D'ÉCRAN Dailymotion)

Le cinéaste Steven Soderbergh a tourné son dernier film, Usane, entièrement à l’iPhone. Pour lui, c’est le futur du cinéma :

Le nouveau film du réalisateur d''Ocean’s Eleven et de Traffic sortira en mars avec Claire Foy (The Crown). La particularité du tournage avec un smartphone représente "l'avenir", explique dans une interview au site américain IndieWire. Le cinéaste multi-primé confie qu’il retentera probablement l’expérience.

Au départ, il semble ce choix de l’iPhone ait été fait au départ pour des raisons budgétaires mais aussi, on le devine, par défi et par goût des expériences nouvelles. Le grand réalisateur se dit séduit par la légèreté de l’équipement et par ses performances techniques.

Aussi bon qu’une caméra pro ?

Pour autant, l’iPhone peut-il véritablement rivaliser avec une caméra professionnelle ? Certes, la captation vidéo est excellente. L’iPhone X filme en 4K (ultra haute-définition) à 60 images par seconde avec un stabilisateur optique plutôt efficace. En outre, un traitement informatique puissant, concentrant tout le savoir-faire des ingénieurs d’Apple acquis au fil des années, assure une qualité d’image optimale malgré des composants minuscules.

Pour autant, cela n’a quand même rien à voir avec les caméras professionnelles haut de gamme, notamment les caméras RED dont Steven Soderbergh est également un grand fan. Sur un smartphone, par exemple, le capteur (équivalent de la pellicule) est minuscule. Il fait à peine la taille d’un ongle par rapport à un capteur de la taille d’une pochette d’allumettes sur une caméra professionnelle. Cela a des conséquences, notamment, sur le piqué d’image et la sensibilité à la lumière. On ne peut pas non plus adapter des optiques sophistiquées comme celles utilisées en cinéma.

Coup de pub

Ce n’est pas la première fois qu’un film est produit à l’iPhone. En 2015, le réalisateur Sean Baker avait tourné son film Tangerine  avec un iPhone 5S.

L’an dernier, en 2017, le Français Michel Gondry avait également réalisé un joli court métrage, Détour, avec un iPhone 7 Plus :

Ce qui est sûr, c’est que tout cela constitue une belle publicité pour Apple (qui avait d’ailleurs financé le film de Gondry). Cela dit, d’autres appareils ont également d’excellentes performances vidéo, comme le LG V30, le HTC U11 ou surtout le Samsung Galaxy Note 8. On verra si d’autres réalisateurs s’emparent également de cet outil.  

\"Unsane\", film de Steven Soderbergh tourné à l\'iPhone.
"Unsane", film de Steven Soderbergh tourné à l'iPhone. (CAPTURE D'ÉCRAN Dailymotion)