Nouveau monde, France info

Nouveau monde. L’ancien patron de Qwant lance une solution de cybersécurité respectueuse des données personnelles

La société française Altrnativ, dirigée par Éric Léandri, a mis au point un outil innovant de lutte contre les cyberattaques.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Eric Léandri, l\'ancien PDG de Qwant à Nice, le 9 octobre 2019.
Eric Léandri, l'ancien PDG de Qwant à Nice, le 9 octobre 2019. (ERIC OTTINO / MAXPPP)

Président pendant 10 ans du moteur de recherche français Qwant, Éric Léandri dirige à présent la société Altrnativ, qui s’apprête à commercialiser une solution, basée sur des brevets du CEA, pour lutter contre les cyberattaques. Le principe consiste à surveiller les connexions au niveau du réseau Internet lui-même, sans intercepter les données.

franceinfo : en quoi consiste votre solution de cybersécurité ?

Éric Léandri, fondateur et PDG d’Altrnativ : L’idée est de lutter contre ce qui se passe, par exemple, en ce moment dans nos mairies. Il arrive que des employés reçoivent un courrier contenant une promesse de gagner 100 euros à une loterie. Malheureusement, ce n'est pas une loterie mais un logiciel malveillant de type rançongiciel qui va chiffrer les données et bloquer des centaines d'ordinateurs.

Contre cela, nous avons mis au point un système de sécurité au niveau du réseau, sur 25 000 kilomètres de fibre à travers l'Europe, qui surveille vos connexions afin de vérifier l’authenticité des sites auxquels vous vous connectez. C’est une solution qui repose sur des brevets venant du CEA.

En quoi cette solution est-elle respectueuse des données personnelles des utilisateurs ?

Sans entrer dans la technique, notre idée est de remplacer les VPN, ces outils utilisés pour sécuriser et anonymiser les connexions des entreprises, qui présentent le défaut de collecter et de revendre vos données. Vous savez que je n'aime pas vendre vos données et je n’aime pas savoir ce que vous faites sur Internet. Donc, nous sécurisons en amont et nous n’avons aucune information sur les sites que vous fréquentez. Notre solution s'adresse aux entreprises privées ou aux organismes publics, comme les mairies ou les hôpitaux, mais également au grand public. Nous allons lancer, en avril ou mai, des applications iOS et Android intégrant ce système.

Avec le recul, pensez-vous que le moteur de recherche français Qwant, que vous avez dirigé, est une réussite ou un échec ?

Nous avons démarré contre Google avec une part de marché à 0%. Finalement, Qwant a réussi à se hisser à 5%, puis 10%. Il est utilisé aujourd’hui par des millions d’internautes tous les jours. Qui aurait dit que même l'État basculerait un jour sur un moteur français ? Donc, non, ce n’est pas un échec. Surtout, quand on nous a toujours prédit que nous ne dépasserions pas 0%.

Eric Léandri, l\'ancien PDG de Qwant à Nice, le 9 octobre 2019.
Eric Léandri, l'ancien PDG de Qwant à Nice, le 9 octobre 2019. (ERIC OTTINO / MAXPPP)