Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Faut-il se méfier des robots ?

En Chine, un humain a dû être secouru après avoir été victime d’un accident provoqué par un robot. Est-ce le début d’un soulèvement des machines ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Capture d\'écran du robot \"Little Chubby\" à l\'exposition de Shenzhen en Chine.
Capture d'écran du robot "Little Chubby" à l'exposition de Shenzhen en Chine. (YOUTUBE)

En Chine, un humain a dû être secouru après avoir été victime d’un accident provoqué par un robot. L’accident s’est passé à Shenzhen lors d’un salon de high-tech. En cause : un robot prénommé Little Chubby (petit poupin) et surnommé Fatty (grassouillet), ressemblant à R2D2. Un visiteur du salon a été blessé. La photo de cet homme allongé sur une civière et emmené par des secouristes s’est propagé sur le Web.

Cependant, attention. En fait, ce robot était télécommandé et l’opérateur qui le pilotait s’est trompé. Au lieu de cliquer sur marche avant, il a cliqué sur marche arrière. Du coup, le robot a reculé et comme il est assez volumineux, il a cassé une vitre. La victime en question s’est coupé en marchant sur des morceaux de verre. On est donc assez loin de la révolte des robots version Terminator.

Shayne He

Tué par un robot

Cette anecdote est significative et intéressante car l’idée d’une révolte des machines a été immédiatement reprise sur les réseaux sociaux. C’est la preuve qu’il y a bien une peur bien réelle et bien concrète, maintenant que les robots sont parmi nous. L’année dernière, un ouvrier avait été tué par un robot dans une usine Volkswagen. Mais, à chaque fois, il faut bien examiner les faits. En l’occurrence, le jeune ouvrier avait pénétré dans l’enceinte de sécurité du robot. Or, un robot, c’est une machine et ça peut blesser ou tuer un homme en cas d’imprudence.

Protégés par les cobots

Un robot est une machine  "intelligente" alors faut-il s’en méfier ? En ce qui concerne les robots dans les usines, on va de plus en plus rencontrer des robots dotés de capteurs capables de s’adapter aux humains. Par exemple, ils pourront interrompre un mouvement si un humain se retrouve en travers, pour ne pas le blesser. C’est ce qu’on appelle les "cobots" (collaborative robots).

Lois d’Asimov

On connaît les fameuses lois de la robotique énoncées par l’écrivain de science-fiction Isaac Asimov (un robot ne peut porter atteinte à un être humain, un robot doit obéir aux ordres sauf cela entre en conflit avec la première loi et un robot doit protéger son existence tant que cela n'entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi). En fait, ces lois ne relèvent que de la littérature. Cependant, plus les robots vont être dotés d’autonomie et de capacité de décision et moins on pourra faire l’économie de principes de ce genre.

Capture d\'écran du robot \"Little Chubby\" à l\'exposition de Shenzhen en Chine.
Capture d'écran du robot "Little Chubby" à l'exposition de Shenzhen en Chine. (YOUTUBE)