Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Quand la maison connectée devient folle

Toutes les pièces d'une maison peuvent être connectées. C'est bien. Sauf quand il y a des loupés ou que les piles sont usées...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Maquette d\'une maison connectée à la foire de Paris.
Maquette d'une maison connectée à la foire de Paris. (MAXPPP)

La maison connectée, c’est bien. Sauf quand les objets communicants commencent à n’en faire qu’à leur tête. Nous avons testé... Ceci est un témoignage personnel : j’ai installé chez moi toutes sorte d’objets connectés. Lumière, chauffages, caméras, contrôles des ouvertures de fenêtres et de portes, etc. Lorsque tout fonctionne, c’est formidable. Vous entrez dans une pièce, elle s’allume toute seule puis s’éteint toute seule. Je peux activer des ambiances lumineuses, baisser les lumières, en changer la couleur, éteindre celles qui ne servent à rien tout cela d’un simple clic sur mon smartphone ou d’un seul mot à mon assistant vocal. Je reçois des notifications sur ma montre connectée chaque fois que quelqu’un entre à la maison ou si l’on oublie une fenêtre ouverte. Mais… quand la télé ou toutes les lumières s’allument en pleine nuit et que l’on n’arrive plus à les éteindre parce que la box domotique a des ratés ou bien que l’on n’arrive plus à rentrer chez soi parce qu’il n’y a plus de piles dans la serrure connectée, ça fait tout drôle !

Prise en photo toute nue par la caméra connectée

Une journaliste du site américain Gizmodo raconte, pour sa part, comment elle a voulu appairer avec l’assistant Amazon Echo tous les équipements connectés de sa maison : lumières, cafetière, un babyphone, des jouets de son enfant, son aspirateur-robot, sa télé, sa brosse à dents et même son lit et un sextoy connecté. Premier inconvénient : elle a dû télécharger 14 applications sur son smartphone et passer des heures à les configurer. Ensuite, elle s’est retrouvée avec des chargeurs électriques partout sans avoir assez de prises pour les brancher. Enfin, elle raconte comment la caméra à détection de mouvement l’a surprise un jour traversant son salon toute nue et a envoyé la photo sur le cloud...

Des objets pas si intelligents

Bref, les objets connectés pour la maison sont perfectibles. Il faut qu’ils deviennent plus faciles à installer, qu’ils sachent mieux communiquer entre eux et qu’ils soient aussi plus stables et moins sensibles aux perturbations extérieures. La maison connectée apporte de nouvelles contraintes et des inconvénients. Il faut aussi un temps d’apprentissage (par exemple : prévoir une désactivation des caméras lorsqu’on est à la maison). Malgré tout, si l’on met dans la balance ces petits désagréments face au confort et à la praticité que peut apporter au quotidien la maison connectée, le bilan est, selon nous, plutôt positif. 

Maquette d\'une maison connectée à la foire de Paris.
Maquette d'une maison connectée à la foire de Paris. (MAXPPP)