Nouveau monde, France info

Le Wifi sujet de discorde entre voisins

Le Wifi dans les immeubles peut devenir un sujet de discorde entre voisins mais aussi un moyen original de communication...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Le Wifi, l'Internet sans fil, est aujourd'hui omniprésent
dans les zones résidentielles. Il suffit de jeter un coup d'œil sur son
smartphone ou son ordinateur pour découvrir les nombreux réseaux qui nous
entourent dont les noms apparaissent publiquement.

Du coup, certains internautes sans scrupules n'hésitent pas à
utiliser clandestinement la connexion de leurs voisins. Parfois même – soit dit
en passant – avec des conséquences dramatiques comme cette jeune femme, la
semaine dernière à Menton, qui est tombée par la fenêtre en essayant de capter du
Wifi avec son ordinateur portable.

Comment se protéger contre le vol de Wifi dont on ne se rend
pas compte ?

Tout d'abord, vous devez vous assurer que votre connexion
Internet est bien sécurisée. C'est d'ailleurs une obligation au regard de la
loi Hadopi.

Dans les réglages de votre box triple play ou de votre
routeur, oubliez la protection par clé WEP devenue totalement inefficace car
elle peut être craquée en quelques minutes par un bidouilleur. Vous devez utiliser
impérativement la protection WPA2.

Ça c'est pour l'aspect technique mais il y a aussi l'aspect
psychologique.

Et là, un reportage récent de la BBC nous apprend que les
internautes britanniques ont trouvé un truc : ils utilisent le SSID,
c'est-à-dire le nom public de  leur réseau,
pour faire passer des messages. Cela donne des petites choses sympathiques
comme par exemple un réseau qui s'appelle " lâchez ce Wifi " ou encore
plus dissuasif " réseau terroriste " sans oublier ceux qui menacent
de vous contaminer avec un virus informatique.

Ce n'est pas tout. On peut aussi se servir du Wifi pour
adresser des messages qui vont bien au-delà des histoires d'Internet. Certains
choisissent comme nom de réseau des phrases entières comme : "cessez de
claquer la porte", "arrêtez de porter des talons!", "mettez
la musique moins fort" ou même pour signaler à une voisine que l'on entend
tout de ses ébats amoureux. Le message est public mais l'on ne sait pas d'où il
vient.

Si vous avez des choses à dire à vos voisins, vous savez ce
qu'il vous reste à faire. Attrapez votre ordinateur. Le Wifi nouveau langage
virtuel des voisins qui n'osent pas se parler en face. 

(©)