Cet article date de plus de cinq ans.

La mort des appels téléphoniques ?

écouter (8min)
Le succès des applis de communication et des applis pratiques communicantes conduisent à passer de moins en moins de "coups de fils".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (photo prétexte © Maxppp)

De moins en moins d'appels

Selon le cabinet Deloitte, un quart des utilisateurs de smartphone peut rester une semaine sans passer un seul coup de téléphone. Pourquoi un tel désamour à l'égard du bon vieux  "coup de bigo" ? Plusieurs raisons expliquent ce phénomène.

 D’abord, un grand nombre de démarches pratiques que l’on effectuait avant par téléphone peut aujourd’hui se faire en deux clics via des applications mobiles. Exemple : commander un taxi, une pizza, prendre un rendez-vous, faire un virement bancaire, etc.

 Ensuite, même pour les conversations personnelles avec les amis ou la famille, l’oral est souvent supplanté par les messages écrits via les réseaux sociaux et les applications de communication telles que What’s App, Viber, Skype, etc.

Paradoxalement, on n’a jamais autant utilisé nos smartphones 

Et pourtant, nous l’aimons notre portable !Quatre personnes sur dix attrapent et consultent leurs smartphone au saut du lit, parfois même avant de se lever. Plus de trois personnes sur dix l’utilisent également juste avant de se coucher.

Des modes d’interactions différents

Si chacun a son moyen de communication préféré, chaque outil présente également ses avantages et ses inconvénients.

 L’email est sans doute l’outil de communication le moins intrusif mais c’est aussi le moins efficace pour obtenir une réponse rapide. Le SMS ou la messagerie instantanée (What’s App, Facebook Messenger) sont plus rapides mais plus intrusifs, plus intimes. L’appel téléphonique, quant à lui, est finalement l’outil le plus intrusif car il pénètre violemment dans la sphère privée par la voix. Pour autant, ce dernier n’est pas le moyen d’interaction le plus efficace car l’interlocuteur ne peut pas toujours (ou n’a pas forcément envie de) répondre immédiatement.

Disparition du numéro de téléphone

Cette grande mutation des usages n’en est sans doute qu’à ses débuts. Et si le numéro de téléphone disparaissait au profit d'un simple identifiant de réseau social ? C’est la prévision de Facebook qui veut nous faire oublier nos 06 dès cette année au profit de sa messagerie instantanée Messenger.

 Avec 800 millions d’inscrits, Facebook Messenger est en effet l’application de communication la plus utilisée au monde, devant What’s App ou Viber. Son utilisation ne nécessite même pas le passage par le réseau social Facebook. C’est un outil rapide qui permet d'échanger des messages écrits, audio et même vidéo. Peut-être le nouveau « coup de fil » du 21ème siècle ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.