Nouveau monde, France info

La France veut devenir leader mondial des objets connectés

Avec l'ouverture d'une "Cité des objets connectés" à Angers et la création d'un plan pour la filière, la France mise à fond sur les objets connectés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(80 milliards d'objets connectés en 2020)

Bracelets connectés, montres connectées, stations météo, pèse-personnes ou éclairages pour la maison commandés par un smartphone… Les petits « frenchies » vont-ils devenir les rois des objets connectés ? Leur succès au récent salon CES de Las Vegas, en janvier dernier, leur a donné des ailes et aujourd’hui la France veut devenir le leader mondial du secteur. C’est le ministre Arnaud Montebourg qui le dit. Un plan spécifique pour la filière vient d’être intégré aux 34 « plans pour la nouvelle France industrielle » du ministère de l’Economie et du Redressement productif.

Cité des objets connectés

Une « Cité des objets connectés » va même être créée. Ce sera à Angers. 16.000 mètres carrés de bureaux et d’espaces d’exposition sans oublier un lieu pour la fabrication. Au total : 15 millions d’euros d’investissement sur trois à quatre ans. Il s’agira d’offrir un espace aux jeunes pousses du secteur et aussi de montrer au grand public ces fameux objets dans des showrooms dédiés. D’autres cités du même genre pourraient, ensuite, voir le jour, partout en France.

On prévoit 80 milliards d’objets connectés dans six ans, en 2020. Selon une étude de la FNAC, qui vient d’ouvrir ce week-end un espace objets connectés aux Champs Elysées, 94% des Français savent aujourd’hui de quoi il s’agit. En revanche, 70% seulement pensent que c’est réellement utile. 

Plusieurs champions hexagonaux

Il est vrai que certains produits correspondent à des fonctions nouvelles, comme le comptage des pas pour rester en forme ou la surveillance du brossage des dents, ce qui fait un peu « gadget ». En revanche, d’autres sont des objets usuels indispensables, comme le pèse-personne ou le thermostat pour la maison, que l’on a juste un peu transformé pour leur ajouter une couche de connectivité et d’intelligence.

L’univers des objets connectés a déjà ses stars françaises. Des entreprises qui ont pour noms : Withings, Parrot, Netatmo, Awox, Cityzen Sciences ou encore Sen.se. Bravo à elles ! Mais attention, nous ne sommes pas seuls sur Terre. Si les Français ont pris de l’avance, s’ils maîtrisent la technologie, le design et l’ergonomie, les Américains de la Silicon Valley sont également « à fond sur le dossier », de même que les Israéliens sans oublier les Chinois et les Coréens s’y mettent aussi.

Il va falloir jouer serrer et se donner à fond pour conserver l’avantage. 

(80 milliards d'objets connectés en 2020)