Nouveau monde, France info

La bataille des mini-tablettes

Apple lance aujourd'hui son "iPad mini". Un nouveau venu dans la bataille des mini-tablettes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

7 pouces.
C'est désormais la nouvelle tendance à la mode en matière de tablette tactile.
Entre la grande tablette de type magazine et le smartphone, la petite 7 pouces (format inventé par
Samsung)  pourrait bien trouver sa place de manière inattendue.

La plus légère

Le nouvel iPad mini, que l'on a essayé, est donc à la fois
plus compact et encore plus transportable que l'iPad traditionnel d'autant
qu'il est deux fois plus léger. C'est même la plus légère de toutes ces petites
tablettes. Son petit format permet de la tenir dans une seule main (à condition
d'avoir une grande main) mais il est trop grand pour loger dans une poche de
veste.

En attendant l'écran Retina

Evidemment, ce que l'on gagne en compacité on le perd en
lisibilité même si Apple a gratté quelques centimètres sur les bords afin de
proposer le plus grand des petits écrans : 7.9 pouces (environ 20 cm). La résolution, en revanche,
équivalente à celle de l'iPad 2, est inférieure à celle des mini-tablettes
concurrentes signées Google et Amazon. On aurait aimé que la marque à la
pomme propose directement l'écran Retina de l'iPad 3 sur l'iPad mini mais le
marketing d'Apple a sans doute considéré qu'il valait mieux laisser cela pour
une prochaine version.

On apprécie, en revanche, de trouver sur ce nouveau joujou
des capteurs  photo-vidéo de dernière
génération qui permettent de filmer en full HD ainsi que l'assistant vocal Siri
qui, lui, n'est pas disponible sur iPad 2.

En retrait côté batterie et prix

Côté batterie, l'iPad mini fait un peu moins bien, sur le
papier, que le Kindle Fire avec une dizaine d'heures d'autonomie annoncées contre
11 h pour la tablette d'Amazon.

Côté applications, Apple insiste sur la compatibilité avec
les 275 000 apps des iPad
classiques ce qui, évidemment, bat tous les records.

En revanche, là où ce nouvel iPad de poche est largement
distancé c'est sur le prix puisqu'il démarre à 340 Euros environ contre moins
de 200 Euros pour le Nexus 7 ou le Kindle Fire et qu'il monte jusqu'à plus de
670 Euros. Chez Apple, on continue de vendre de la high-tech comme des produits
de luxe là où les autres privilégient l'aspect usuel.

Succès annoncé ?

Au final, l'iPad mini est d'abord une réponse marketing face
à une concurrence efficace. Mais ces mini-tablettes pourraient bien rencontrer
un vrai succès non seulement parce qu'elles sont moins chères que les grandes
mais aussi parce qu'elles sont, il faut le dire, mignonnes comme tout.

(©)