iPhone 14 Pro : l’îlot de la cohabition

écouter (3min)

Apple a lancé, vendredi 16 septembre 2022, la 14e génération d’iPhone avec notamment les iPhone 14 Pro et Pro Max. Ils inaugurent une nouvelle approche de la cohabitation entre l’écran, les capteurs et objectifs indispensables pour les selfies.

Article rédigé par
Benjamin Vincent - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Vivo NEX, l'OPPO Reno, l'iPhone X et l'iPhone 14 Pro d'Apple (de gauche à droite). (VIVO | OPPO | APPLE)

C’est un casse-tête auquel tous les fabricants de smartphones – Samsung, Huawei, Xiaomi et Apple notamment – se heurtent depuis des années. Premier protagoniste : l’écran, avec ce fantasme du smartphone qui ne serait plus qu’un immense écran bord à bord.

Mais que serait un téléphone mobile sans la caméra frontale pour prendre des selfies, sans le capteur biométrique qui identifie votre visage, sans le capteur de proximité qui éteint l’écran quand vous l’approchez pour téléphoner ? C’est le dilemme des fabricants.

L'aileron de requin rétractable

Pour tout faire co-exister sur la face avant, chacun a tenté une approche différente. D’abord la caméra frontale escamotable, petit rectangle qui surgit de la tranche supérieure du téléphone comme, par exemple, sur le Vivo NEX en 2018. En 2019, OPPO tente l’aileron de requin rétractable avec son appareil photo intégré. Et puis, il y a ceux qui n’ont jamais abandonné l’idée d’une cohabitation réussie.

En 2014, Sharp est le premier à oser une entaille sur l’écran de son S2 : un petit décroché sur le bord supérieur de l’écran, pour la caméra frontale. Trois ans plus tard, Apple installe l’encoche sur l’iPhone X. Elle devient une signature marketing et un élément de reconnaissance social, au grand dam de ceux qui lui reprochent de tronquer les images à l’écran et rêvent de la voir disparaître. Leur vœu a donc été exaucé, en partie, avec les iPhone 14 Pro et Pro Max. Apple a effectivement trouvé une solution qui réconcilie l’écran avec ces capteurs indispensables.

Les capteurs se fondent sur fond noir

L’idée a été de réduire la surface occupée par ces capteurs sous le verre de l’écran au strict minimum et de la noyer visuellement dans une zone sur fond noir : une zone en haut de l’écran, fine et allongée quand on allume le téléphone, et qui change de forme, un peu comme un Barbapapa – ce dessin animé pour enfants des années ‘70. La fente devient ainsi, tour à tour, un rectangle ou un carré aux coins arrondis pour afficher les touches de commande du lecteur audio, la connexion des écouteurs sans fil, le minuteur pour un œuf à la coque, ou la direction à suivre pour atteindre sa destination.

C’est très visuel et l’effet “wahou“ ne doit rien au hasard. D’abord d’un point de vue fonctionnel, cet îlot dynamique – “Dynamic island“ en anglais – est une vraie réponse maline de designer pour afficher les notifications et améliorer l’interactivité avec le téléphone. Et puis, elle remplit donc aussi sa mission secrète : faire oublier la présence des capteurs dans la partie supérieure de l’écran.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.