Cet article date de plus d'onze ans.

Imprimer et "pirater" des objets réels en 3D

écouter
On pourra bientôt "pirater" des objets réels…
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

Une figurine, une maquette de bateau ou encore une tasse à
café… Il est aujourd'hui possible de fabriquer à la demande toutes sortes
d'objets à l'aide de ce que l'on appelle une "imprimantes 3D". C'est
une sorte de grosse machine qui empile les couches de résine ou sculpte un bloc
de plastique pour donner naissance à toutes sortes de formes.

Ceci est une révolution

Et nous sommes peut-être à l'aube d'une véritable révolution
avec ces imprimantes 3D !

Dans quelques années, on pourra fabriquer chez soi toutes
sortes d'objets usuels ou décoratifs. Imaginez… Vous cassez votre tasse à café
préférée ? Pas de problème, il suffit d'en "imprimer" une autre en
quelques minutes. Vous pouvez même la personnaliser et l'améliorer par rapport
à l'originale.

Un procédé encore cher

Pour l'instant, le procédé d'impression 3D demeure long et
cher. Les machines coûtent plusieurs milliers à plusieurs dizaines de milliers
d'Euros. Mais des entreprises, comme la société française Sculpteo, tentent de
démocratiser l'impression 3D. On peut commander par Internet ou même sur iPhone
ou iPad, pour quelques dizaines d'Euros, différents objets en résine lisse qui
ressemble désormais à de la porcelaine.

Au Japon, la société Roland commercialise une petite
imprimante 3D personnelle à moins de 800 Euros. (iModela iM-01) qui permet de
sculpter des objets de quelques centimètres de haut.

Pirater des objets  

Mais pour fabriquer un objet 3D, il faut un modèle : un
objet virtuel en 3D sous forme de fichier informatique. C'est là que se situera
demain la création et véritable valeur des objets.

Dans cette révolution qui s'annonce, la démocratisation
pourrait venir, comme parfois, de ceux que l'on appelle des "pirates"
ou des "hackers". Ainsi, le site de peer-to-peer The Pirate Bay vient
d'ouvrir une section permettant de télécharger gratuitement des modèles
d'objets 3D à imprimer ().
Maquette de bateau, médaillon ou simple fléchette… Pas grand grand-chose pour
l'instant mais n'empêche. Les hackers de The Pirate Bay imaginent un futur où
l'on pourra scanner et imprimer soi-même des pièces de rechange pour sa voiture
et même, dans 20 ans, ses baskets !

Enfin, certains rêvent de pourvoir un jour choisir sur
Internet et imprimer à domicile… des plats cuisinés.

Cette vidéo aide à mieux comprendre le concept et les perspectives de l'impression 3D

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.