IA et Deep Fake : quand les stars deviennent immortelles

écouter (3min)

Rendre les stars éternelles, c’est la nouvelle promesse, à la fois fascinante et effrayante, de l’intelligence artificielle et des deep fake audio, cette technologie qui clone de vraies voix humaines, en rendant la copie presque indétectable.

Article rédigé par
Benjamin Vincent - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Bruce Willis, Steve Jobs, Dark Vador et la voix de James Earl Jones : trois légendes qui accèdent à l'immortalité grâce à l'intelligence artificielle et au Deep Fake. (20TH CENTURY STUDIOS | APPLE | STARWARS.COM)

Steve Jobs, co-fondateur d’Apple, est décédé en octobre 2011. C’était il y a 11 ans. Et pourtant, il y a quelques jours, Jobs était l’invité d’un podcast présenté par l’animateur américain, Joe Rogan, lui bien vivant. Le rythme, les intonations, les pauses : tout y est. Et pourtant, évidemment, cette interview de près de 20 minutes n’a jamais eu lieu et pour cause : les deux voix ont été clonées.

Les questions, les réponses, tout l’échange a été imaginé par de l’intelligence artificielle. En parallèle, la start-up britannique, play.ht, a fait ingurgiter à l’ordinateur de vrais enregistrements des voix de Steve Jobs et Joe Rogan. Le résultat est bluffant, à l’exception des rires qui sonnent vraiment faux. play.ht a demandé aux internautes de lui proposer deux intervenants improbables : le prochain épisode de ce podcast pourrait donc mettre en présence Albert Einstein et… Bouddha.

Pour un sixième Piège de Cristal ?

Cette technologie ne sert pas uniquement à ressusciter les héros disparus ou à donner une voix à une divinité. Elle va aussi permettre de prolonger certaines carrières. En mars dernier, Bruce Willis a mis fin à la sienne prématurément, à 67 ans, à cause de l’aphasie – un trouble du langage – dont il souffre. Énorme déception pour ses fans qui rêvaient de le revoir en John Mc Clane dans un sixième Die Hard (“Piège de cristal“ en français). 

Mais Bruce Willis pourrait revenir à l’écran grâce à son “double de synthèse“ qui existe déjà puisqu'il a servi, en 2021, pour un spot de pub destiné à l'opérateur télécom russe Megafon.

Fin septembre, le Daily Mail annonçait que l’acteur avait cédé les droits de son image à Deepcake, une entreprise de deep fake. Depuis, un agent de l'acteur américain a démenti l'information. On parle pourtant d’une nouvelle publicité en production destinée au marché européen avant peut-être un retour au cinéma. 

Dark Vador : une voix éternelle

Et puis, à 91 ans, James Earl Jones a dit au revoir au personnage le plus noir de Star Wars. La voix de Dark Vador l’a annoncé : elle ne retournera pas en studio mais James Earl Jones a donné son accord pour que Disney continue à exploiter sa voix, y compris après sa mort, grâce au Deep Fake et à l’intelligence artificielle orchestrés par Respeecher qui a déjà travaillé avec le studio américain pour rajeunir les voix de Luke Skywalker dans la saison 2 de The Mandalorian et de... Dark Vador dans la série Obi-Wan Kenobi.

On dit traditionnellement que les légendes ne meurent jamais. Ce n’est plus juste une belle idée. Mais attention, désormais : vigilance maximale. Et gare aux impostures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.