Nouveau monde, France info

Fuite des cerveaux dans le numérique : vers un retour au bercail ?

Dans le cadre des "Mots de l'info", franceinfo s'interroge sur la "fuite des cerveaux". Phénomène criant dans le secteur du numérique, cette tendance serait-elle, cependant, en train de s'inverser ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Illustration informatique. 
Illustration informatique.  (LIONEL VADAM / MAXPPP)

Le phénomène de la fuite des cerveaux est ancien. Il est apparu dans les années 1960. Il connaît une nouvelle actualité avec le boom de l’économie numérique et la bataille mondiale autour de l’intelligence artificielle. De nombreux chercheurs, ingénieurs et entrepreneurs français préfèrent s'installer aux États-Unis ou même en Chine, où les conditions professionnelles et financières semblent parfois plus attractives, au risque de vider la France de sa matière grise. Comment conserver nos talents, que l’on dit excellents ? 

Les invités de France Info répondent à ces interrogations. 

Guy Mamou Mani, co-président de l’entreprise Groupe Open et ex-vice-Président du Conseil national du numérique : l'expatriation vers les grands pôles numériques, comme la Silicon Valley, est une aspiration légitime des jeunes ingénieurs désireux d'approcher l'excellence de ce domaine. 

Bernard Liautaud, managing partner de Balderton Capital et co-fondateur de Business Objects : on assiste à un retour en arrière. Beaucoup de Français expatriés souhaitent revenir "au pays". Un "back home" qu'il appelle d'ailleurs de ses voeux avec force.

Tous deux jugent que le contexte entreprenarial français, surtout dans le domaine du numérique, a beaucoup changé et est aujourd'hui considérablement plus favorable qu'auparavant, ce qui contribue à enrayer la fameuse "fuite des cerveaux"

Ecoutez le débat : "Fuite des cerveaux dans le numérique : vers un retour au bercail ?" en cliquant sur le player audio sur cette page.

Illustration informatique. 
Illustration informatique.  (LIONEL VADAM / MAXPPP)