Nouveau monde, France info

Des smartphones "atypiques" pour échapper aux griffes des géants

Plusieurs smartphones équipés de logiciels alternatifs apparaissent sur le marché. Est-ce intéressant pour le grand public ?

(L'un des premiers "Ubuntu-phone" © Ubuntu.com)

Vous en avez assez de ces smartphones qui se ressemblent tous ? Vous voulez être un peu original ? Alors, optez pour le premier téléphone Ubuntu qui sort cette semaine.

Ubuntu-phone, kesako ?

En apparence, c’est un smartphone pas très différent de ce que l’on connaît : un boitier noir, un écran tactile (4.5 pouces)… La différence est à l’intérieur et elle se voit sur l’écran : c’est le logiciel, le système d’exploitation.

Ubuntu est une alternative à Android, Windows Phone et iOS. C’est un logiciel libre dérivé du système Linux.

Ce premier "Ubuntu Phone " (Aquaris E4, de son vrai nom) coûte environ 170 euros. Il sera commercialisé sous forme de ventes Flash annoncées sur Twitter.

Qu'a-t-il de plus ? Pas grand chose, malheureusement. On est loin des caractéristiques techniques d’un smartphone haut de gamme. Certes l’interface est insolite et change un peu des rangées d’icones habituelles. Le problème c’est que ce joujou manque cruellement d’applications.

Firefox, Jolla...

Cela rappelle un peu une autre initiative du même genre : les téléphones Firefox, issus du navigateur Firefox, qui est aussi un logiciel libre. Sinon, si vous voulez du changement, vous pouvez également opter pour le smartphone Jolla. C’est un produit finlandais conçu par des anciens de Nokia. Là encore, il s’agit d’un appareil qui fonctionne avec un logiciel atypique (Sailfish OS). L’avantage, c’est qu’il accepte certaines applications Android. L’inconvénient, c’est que les performances techniques sont très en retrait par rapport à ce qui se fait aujourd’hui.

Systèmes alternatifs

Toutes ces initiatives pour tenter d’échapper aux griffes des géants Apple, Google et Microsoft sont honorables mais on en voit vite les limites. Ces smartphones "alternatifs " intéresseront surtout les geeks, les férus de technologie, qui souhaitent découvrir et explorer de nouveaux univers.

Les grands fabricants de matériel surveillent cependant de près ces initiatives. Ils sont attentifs à ce qui pourrait leur permettre de ne pas trop dépendre des Google-Apple-Microsoft. C’est pour cela, par exemple, que Samsung utilise le logiciel Tizen, concurrent d’Android, sur certains de ses appareils. Pour l’utilisateur final, opter pour ces produits "alternatifs " est donc avant tout une affaire de conviction. Pas facile de sortir des sentiers battus.

NOUVEAU MONDE 09.02.2015 09/02 SMARTPHONE ATYPIQUES
--'--
--'--
(L'un des premiers "Ubuntu-phone" © Ubuntu.com)