Nouveau monde : objets connectés, France info

La santé passe désormais par les objets connectés

Pèse-personne, tensiomètre, oxymètre, glucomètre et même bracelet pour contrôler son exposition au soleil... Les objets connectés sont en passe de révolutionner notre manière de surveiller notre santé.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Projet de scanner médical personnel © Scanadu)

C’est dans le domaine de la santé que l’on trouve le plus grand nombre d’objets connectés. Il faut dire que les données physiologiques humaines constituent un formidable champ d’investigation. Les paramètres à surveiller sont nombreux et la technologie permet aujourd’hui de quantifier tout cela en temps réel. C’est le fameux phénomène de l’automesure (en anglais : quantified self).

Poids, tension, glycémie

Il y a tout d’abord le pèse-personne connecté qui enregistre votre poids au jour le jour et vous permet de retrouver les données sur votre mobile via une appli dédiée. Cela va même plus loin avec la mesure du rythme cardiaque (par les pieds !), du taux de CO2 dans la pièce et l’annonce du temps qu’il va faire dans la journée.

Autre type d’équipement pour la santé : le tensiomètre connecté pour tous ceux qui souffrent de maladies cardiovasculaires et doivent surveiller leur pression artérielle au quotidien.

Ces produits coûtent moins d’une centaine d’euros chacun.

On trouve aussi toute sorte de petits accessoires pour certaines pathologies, désormais dotés de fonctions de connectivité. Par exemple : un oxymètre pour mesurer le taux d’oxygène dans le sang ou un glucomètre pour les diabétiques. Google travaille  sur un projet de lentilles de contacts qui surveilleront la glycémie en temps réel.

Des appareils assez étonnants sont également en préparation comme un scanner médical qui prend en un instant la température, le pouls et la tension (Scanadu scout) ou encore un analyseur d’urine personnel pour la maison (Scanaflo).

Facteur d'angoisse ?

A condition de ne pas en abuser et de ne pas en devenir esclave, ces appareils servent à mieux surveiller sa santé au quotidien en effectuant de petits examens qui nécessitaient jadis la présence d’un médecin. Le médecin intervient après pour analyser toutes ces données.

Au rayon bien-être, signalons le système Aura de Withings qui est censé surveiller votre sommeil pour l’améliorer et le rendre plus doux grâce à des lumières connectées ou encore le bijou connecté June du français Netatmo pour surveiller son exposition au soleil.

Pour finir, signalons la brosse à dents connectée qui vous dit si vous vous brossez bien les dents et la fourchette connectée qui vibre si vous mangez trop vite, mais que l’on attend toujours depuis sa présentation au CES 2013 de Las Vegas.

Encore une fois, au risque de fabriquer des générations d’hypocondriaques, tous ces joujoux sont juste destinés à tirer partie de la connectivité tous azimuts pour nous aider à mieux surveiller notre santé au quotidien.

(Projet de scanner médical personnel © Scanadu)