Mon info, France info

Mon info. Sur les traces de l'homme de Neandertal en Normandie

Une découverte historique de taille dans le Cotentin : des fossiles vieux de quelque 80 000 ans.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Fouilles sur la plage de Le Rozel, dans le Cotentin, le 9 septembre 2019
Fouilles sur la plage de Le Rozel, dans le Cotentin, le 9 septembre 2019 (DOMINIQUE CLIQUET / AFP)

Sacré un voyage dans le temps ! Sous les dunes d'une plage près de la petite ville de Le Rozel, dans le Cotentin, des archéologues ont fait une découverte historique : des outils de pierre taillée, des os d’animaux débités, mais aussi et surtout des traces, des empreintes de pas fossilisées. La trace du passage de l’homme de Néandertal.

Et il ne s'agit pas de quelques empreintes :  des centaines, 257 très précisément, miraculeusement préservées par le sable et appartenant à une dizaine d’individus, des enfants et des adolescents d’après les chercheurs, dont un mesurait presque 1,90 m…

Un site historique majeur

C’est tout simplement la plus grande découverte jamais réalisée sur notre bon vieux cousin, la plus grande collection mise au jour. Elle a fait l’objet d’une étude publiée hier dans une prestigieuse revue scientifique.
Le site avait pourtant été découvert par un amateur dès les années 1960, mais ce n’est qu’en 2012, face au risque d’érosion, que les archéologues ont débuté des fouilles de sauvegarde. Sept ans plus tard, voilà le résultat. Jamais autant de traces n’avaient été découvertes sur un même site.

Et ça ne s’arrête pas là. Depuis la fin de l’étude en 2017, des centaines d’autres traces ont été retrouvées l’an dernier sur la même plage. Ce qui en fait un site historique majeur de l’humanité. Avant la découverte de Le Rozel, seules neuf empreintes confirmées de l’homme de Néandertal avaient été découvertes en Grèce, en Roumanie, à Gibraltar et en France… déjà.

Fouilles sur la plage de Le Rozel, dans le Cotentin, le 9 septembre 2019
Fouilles sur la plage de Le Rozel, dans le Cotentin, le 9 septembre 2019 (DOMINIQUE CLIQUET / AFP)