Mômes trotteurs, France info

Mômes trotteurs. Balade dans les arènes de Nîmes

Balade au coeur de la cité romaine nîmoise, en compagnie de Mathilde et Paul.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Arènes de Nîmes.
Arènes de Nîmes. (O.Maynard / Office de Tourisme de Nîmes)

"Depuis notre ville, on voit même les Alpilles avec la neige au-dessus. Bienvenue à Nîmes !" lance Paul qui nous emmène découvrir les arènes de Nîmes avec sa meilleure amie, Mathilde. "Nous voici devant la fontaine Pradier", qui fut inaugurée en 1851. Puis nous "entrons dans l'arène".

"Dans les arènes, il s'est passé beaucoup de choses. Il y a eu des combats de gladiateurs, d'ailleurs, celui qui avait un filet était torse-nu", croit savoir Mathilde. "Et Jules César est venu ici, à Nemausus, c'est le nom de la villede Nîmes en latin."

Et nous voilà sur la place du marché. "Il y a la légende du crocodile : donc, c'est l'histoire d'un guerrier. Pour symboliser qu'il avait gagné la guerre, il avait accroché son crocodile à un palmier et le crocodile est resté accroché. Et depuis, c'est l'emblème de Nîmes comme le Panda pour la Chine."

Mathilde et Paul nous font découvrir la fontaine au crocodile et sa légende, à Nîmes.
Mathilde et Paul nous font découvrir la fontaine au crocodile et sa légende, à Nîmes. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Puis c'est la découverte de la coupole des Halles. "Et ça à l'air bien bon tout ça!" sourit Mathilde en passant devant un stand proposant de la brandade de morue, l'une des spécialités de la ville. "Et il n'y a que des olives dans la tapenade de Nîmes ?" demande Paul à une commerçante. "Non, nous y mettons quelques câpres et quelques anchois."

Sur la façade de la cathédrale Saint-Castor, "on voit bien deux gargouilles, l'une en forme d'aigle à moitié cheval et des serpents emmêlés dans des poteaux et des colonnes."

Le Carré d\'Art à Nîmes.
Le Carré d'Art à Nîmes. (N.Foster / Office du Tourisme de Nîmes)

Après être passé devant le théâtre de Nîmes, qui porte le nom de feu la comédienne Bernadette Laffont, native de Nîmes, nous arrivons au Carré d'Art.

"On y a vu une exposition consacrée à Picasso. Et tout en haut, on peut aller sur la terrasse d'un restaurant, Le Ciel de Nîmes, il est vraiment haut, alors vaut mieux pas se pencher ! On voit tous les toits de Nîmes, toutes les fresques, et même les Arènes, c'est trop beau, enfin il y a de l'émotion parce qu'on voit beaucoup d'oiseaux voler et on les voit de plus près..."

OFFICE DE TOURISME DE NÎMES

Arènes de Nîmes.
Arènes de Nîmes. (O.Maynard / Office de Tourisme de Nîmes)