Moi Président 2017, France info

François de Closets : "Moi président, je proposerai qu'un quart des 200 députés soient tirés au sort parmi les électeurs qui ont participé au vote"

François de Closets a été journaliste économique avant d'écrire des ouvrages qui ont été des best-sellers. Il nous dit ce qu'il proposerait en cas de victoire à l'élection présidentielle de 2017.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François de Closets, journaliste et écrivain, à Nancy le 15 juin 2015.
François de Closets, journaliste et écrivain, à Nancy le 15 juin 2015. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

François de Closets a été journaliste économique avant d'écrire des ouvrages qui ont été des best-sellers. Il s'explique sur la première proposition qu'il prendrait le soir de son élection :"Ce serait la légitimité démocratique. Dans la Grèce antique, la mère des démocraties, la plupart des élus étaient tirés au sort. Je parle des citoyens et pas des esclaves mais en France, nous trouvons très normal que les jurés des cours d'assises soient tirés au sort. Or ces jurés avaient le droit de vie ou de mort jusqu'en 1982. Qu'est-ce qui vous paraît être la plus grande responsabilité ? De voter une loi ou d'envoyer un homme à la guillotine ?"

"A priori, je pense qu'il faudrait tirer au sort une liste de 150 personnes et puis dans l'ordre leur proposer de devenir députés. Elles accepteraient ou bien elles refuseraient parce qu'évidemment, il ne s'agit pas de dire aux gens pendant cinq ans vous allez être payés comme des députés et vous ne ferez rien ! Il faut qu'il y ait un code déontologie très précis avec notamment l'obligation de travailler." dit François de Closets.

Une sorte de jury serait en charge tous les ans de vérifier que les députés du sort accomplissent bien leur travail

François de Closets

à franceinfo

François de Closets, journaliste et écrivain, à Nancy le 15 juin 2015.
François de Closets, journaliste et écrivain, à Nancy le 15 juin 2015. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)