Modes de vie, France info

Les vrais-faux des tarifs de l'électricité et du gaz

Les tarifs de l’énergie et leurs variations sont la première préoccupation des consommateurs. Entre hausse et baisse, l’UFC-Que Choisir démêle le vrai du faux des tarifs de l’électricité et du gaz.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

(© Maxppp)

Les tarifs du gaz

La Commission de Régulation de l’Energie vient de publier son rapport sur l’état du marché du gaz et constate que la concurrence se développe au profit des consommateurs. De même, la formule de calcul du tarif réglementé va être modifiée avant le premier juillet 2014. 

La campagne Gaz moins cher ensemble, qui a eu 71.000 souscripteurs, record européen, a eu un effet dynamique sur la concurrence. Le marché libre a progressé de 11% entre juin 2013 et mars 2014. Les consommateurs ont ainsi pu économiser  200 euros annuels en moyenne et obtenir des contrats sûrs.

Les tarifs de l'électricité 

Une hausse rétroactive des tarifs est annoncée, et on s’attend à une hausse de 5% des tarifs de l’électricité à l’été 2014. En annulant la hausse des 2%, tous les consommateurs vont effectivement devoir subir un rattrapage de 40 euros  en moyenne, et après la hausse de 5% d’août 2013, il est à craindre que les tarifs de l’électricité augmentent encore de 5% en août 2014 comme l’a demandé la CRE (Commission de Régulation de l’Energie) et l’avait annoncé l’ancien ministre de l’Energie qui parlait aussi de 5% en août 2015.

 

Contrairement à ce que disent les rumeurs, il n’y aura pas de remboursement aux consommateurs de la contribution au service public de l’électricité (CSPE), payées sur les factures, malgré l’arrêté de la Cour de Justice européenne et du Conseil d’Etat qui critiquaient cette taxe comme une aide d’Etat.

Enrayer la hausse

Pour que la hausse s'arrête il faudrait faire une révision de la fixation des tarifs (audit par la CRE de la réalité des coûts) et mettre en place un contrat de service public. Attention, même en hausse les tarifs réglementés restent structurellement plus intéressant car EDF est fournisseur mais aussi  producteur de l’électricité qu’il revend à ses concurrents. La concurrence sur le marché de l’électricité ne saurait être aussi profitable aux consommateurs que sur le gaz.

GDF Suez : des pratiques inadmissibles

L'UFC-Que Choisir a saisi l’Autorité de la Concurrence, par rapport à des pratiques de GDF Suez qu'elle qualifie d’inadmissible. GDF Suez utilise ses fichiers clients au TRV (tarifs réglementés de vente) pour les démarcher sur l’électricité. Un avantage que n’ont pas ses concurrents. Cela fausse le jeu de la concurrence au détriment des consommateurs car les offres électricité de GDF Suez ne sont pas les plus compétitives et en plus GDF fait croire dans ses conditions qu’il y a une période d’engagement alors que c’est faux. De par la loi, le client peut résilier à tout moment, sans frais, changer de fournisseur et revenir au tarif réglementé.

 

(© Maxppp)