Cet article date de plus de dix ans.

Les enfants inespérés de l'après Tsunami

Le 26 décembre 2004, un tsunami frappe l'Asie, faisant près de 230.000 morts. En Inde, des femmes vivent alors une double peine, non seulement elles ont perdu leurs enfants mais elles avaient choisi de se faire stériliser avant la catastrophe, et sont donc dans l'impossibilité de recréer une famille. Mais, le chirurgien Bala Neelakandan va leur offrir une nouvelle vie.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (©)

En visitant les camps de réfugiés qui accueillent de
nombreuses familles sans abri, le docteur Bala Neelakandan que ce qu'attendent
ces personnes n'est pas matériel. "Elles attendaient de moi quelque chose
qui pourrait les ramener à la vie,
" explique-t-il.

Le chirurgien va permettre aux femmes de redevenir fertile.
Une chance inespérée, raconte Catherine Durand, de Marie Claire . Avec son
épouse, la Dre Jayanthi, ils réalisent leur première opération de
déstérilisation au sein de leur hôpital privé. Présente sur les lieux trois
semaines après le tsunami, la photographe Anne Heslop revient au Tamil Nadu et
monte avec le docteur Neelakandan une clinique de la fertilité gratuite. Très
vite une centaine de réfugiées vient pour des consultations. Environ 60% des
femmes opérées à la clinique ont réussi à avoir à nouveau un enfant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.