Modes de vie, France info

La ville de demain

On parle beaucoup d'habitation écologique. Mais la grande tendance est à la ville durable. Une ville dans laquelle il est facile et agréable de vivre. La ville de demain.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour se faire une idée dès aujourd'hui de ce qui nous attend, il suffit de regarder de plus près les différentes initiatives prises à travers la France : les fameux éco-quartiers qui sortent de terre. Architecture soignée, originale, voire futuriste... Panneaux solaires, paravents de bois... Plus de vélos et de piétons que de voitures. Des commerces et des bureaux au pied des immeubles. Des jardins un peu fous... Un premier pas vers la ville du futur. Découverte des projets et des idées avec Maïlys Honoré, journaliste dans le groupe De Particulier à Particulier.

Le but d'un éco-quartier est d'offrir un cadre de vie de qualité, tout en limitant son impact écologique. Au cœur de la réflexion, la réduction des consommations énergétiques, la gestion des déplacements, la promotion de la mixité (sociale et fonctionnelle), la préservation de la biodiversité... Des enjeux capitaux dans la course à la ville durable.

Mais le premier objectif est de lutter contre l'étalement urbain afin d'inverser la tendance de ces dernières années qui conduisait les ménages à s'éloigner de plus en plus. Qui dit éloignement résidentiel, dit également dépendance automobile.

Deuxième objectif, limiter les consommations énergétiques avec des techniques et des matériaux de construction adaptés. Formes compactes, isolation par l'extérieur, panneaux solaires, cogénération, double ou triple vitrage, traitement des ponts thermiques, ventilation double flux...

En France, plus de deux tiers du chiffre d'affaires des commerces s'effectuent dans les enseignes situées en périphérie des villes. Le seul moyen de redynamiser un réseau de proximité est de repenser l'organisation des quartiers: un habitat dense suffit à réimplanter des magasins aux pieds des immeubles. A la clef, un cadre de vie plus agréable pour les habitants qui peuvent de nouveau faire leurs courses à pied, le retour des commerces indépendants, et un relancement de la vie économique locale.

Un autre grand volet de la ville du future : limiter l'utilisation de la voiture et développer les circulations douces.
L'éco-quartier concentre sur un même secteur des logements, des bureaux et des magasins, dans le but de limiter les déplacements, et d'inciter les habitants à choisir une alternative : la marche ou le vélo. Chemins piétonniers, coulées vertes, pistes cyclables... Tout est conçu pour faciliter les circulations douces et rendre agréable les trajets des habitants à l'intérieur du quartier.

La voiture électrique est également sur les rangs. Quatre ans après le succès du Vélib’, il s'agit donc d'un système de location de voiture en libre-service. De voitures propres ! Des Bluecar, petites citadines électriques. Avec un objectif de 3 000 voitures et 1 200 stations d'ici à la mi-2012, il s'agit du réseau de partage le plus grand jamais testé. Il s'adresse à tous ceux qui n'ont qu'un besoin ponctuel de voiture (pour aller faire les courses, un déplacement professionnel...) et la mairie espère également inciter bon nombre de parisiens à renoncer à leur véhicule personnel. Le réseau s'étend sur 45 communes et devient, de fait, une solution pratique pour se déplacer de ville en ville.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)